Image d’illustration — Alex Marakhovets / Shutterstock.com

Une équipe internationale de chercheurs et de spéléologues a découvert un groupe de gigantesques dolines karstiques dans la région autonome du Guangxi, dans le sud de la Chine.

Un « puits céleste » géant

Le plus impressionnant de ces 19 gouffres reste sans conteste celui situé près du village de Ping’e dans le comté de Leye, qui mesure près de 190 mètres de profondeur et plusieurs centaines de large (de quoi engloutir un pâté de maisons de Manhattan, gratte-ciels compris). En mandarin, de telles formations géologiques sont appelées « tiankengs », ou « puits célestes », et un tel nom semble dans ce cas on ne peut plus approprié.

À la suite d’une longue descente ayant impliqué un rappel de 100 mètres suivi d’une marche éprouvante jusqu’au fond du gouffre, les chercheurs y ont découvert une forêt primitive luxuriante, dont certains arbres atteignent 40 mètres de haut, qui pourrait bien abriter de nouvelles espèces végétales et animales.

Ce nouvel écosystème étonnant fait partie d’une série de dolines reliées par une rivière souterraine et un réseau de grottes, ce qui en fait le plus grand groupe jamais découvert au sud du tropique du Cancer, selon Zhang Yuanhai, de l’Institut de géologie karstique de la Commission géologique chinoise.

Une région propice à la formation de dolines

Au total, on dénombre 30 dolines dans le seul comté de Leye, ce qui s’avère évidemment étroitement lié à la géologie et la topographie de la région, mondialement connue pour ses formations karstiques (roches tendres composées de calcaire se dissolvant par conséquent facilement dans l’eau).

Lorsque l’eau de pluie s’infiltre, elle absorbe du dioxyde de carbone et devient légèrement acide, ce qui entraîne la lente érosion de la roche. Avec le temps, si suffisamment de fissures et de petits galeries se forment dans le socle rocheux, le sommet peut s’effondrer, créant un trou pouvant atteindre des proportions gargantuesques, comme cela a été le cas récemment en Chine.

« Certaines de ces dolines se sont formées sur un plateau situé à 1 000 mètres au-dessus du niveau de la mer, et les autres se sont développées en chaîne le long de rivières souterraines », explique Jiang Zhongcheng, qui dirige l’Institut de géologie karstique chinois. « Ces découvertes seront importantes pour notre compréhension de l’évolution des dolines. »

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments