© Daily Sabah

La grotte Veryovkina est la cavité souterraine naturelle la plus profonde mesurée à ce jour sur Terre. Avec une profondeur de 2 212 mètres, elle est située dans le massif de l’Arabika en Abkhazie, une région séparatiste de Géorgie soutenue par la Russie. La région en question comporte quatre des grottes les plus profondes du monde.

Plusieurs expéditions ont été menées avant d’atteindre le fond de la grotte

L’entrée de la grotte Veryovkina ou Verevkina se trouve à 2 285 mètres au-dessus du niveau de la mer. Cette entrée a été découverte pour la première fois en 1968 par des spéléologues soviétiques. Ceux-ci n’ont pu explorer qu’une section de 115 mètres de profondeur. La grotte a ensuite été explorée par le spéléoclub Perovo de Moscou en 1982. Le même club a pu explorer jusqu’à 440 mètres de profondeur dans une expédition datant de 1983 à 1986.

Après cette expédition, aucune exploration n’a été effectuée jusqu’en 2000. Ce n’est qu’en 2001 que le spéléoclub Perovo a de nouveau exploré la cavité souterraine. En juin 2016, les spéléologues ont atteint une profondeur de 630 mètres. Au mois d’août de la même année, ils ont atteint la profondeur de 1 010 mètres. Deux mois plus tard, ils ont atteint la profondeur de 1 350 mètres.

En février 2017, les spéléologues ont pu explorer jusqu’à 1 832 mètres de profondeur. Début août, la même année, ils sont descendus jusqu’à 2 151 mètres de profondeur. Quelques jours plus tard, ils ont atteint la profondeur de 2 204 mètres. C’est à ce moment que la grotte Veryovkina est devenue la plus profonde au monde, devançant le record du gouffre Krubera-Voronja et ses 2 197 mètres.

© Petr Lyubimov / Wikimedia Commons

Plusieurs jours sont nécessaires pour atteindre le fond de la grotte

La descente dans la grotte Verevkina est assez difficile. Elle est quasi verticale et comporte de petits passages horizontaux. Vers les 800 mètres de profondeur, l’eau qui coule à travers les petits affluents humidifie les passages étroits, rendant ainsi le passage assez glissant. De plus, les effondrements sont également à craindre. Quant à la température, elle varie de 4 degrés Celsius à 7 degrés Celsius.

L’équipe n’a pu atteindre le fond de la grotte qu’au bout de 4 jours au cours de l’expédition en 2017. Quatre autres jours ont été nécessaires pour regagner l’entrée de la cavité souterraine naturelle. En cours de route, ils ont trouvé des crevettes dans des plans d’eau, des scorpions rares et plusieurs micro-organismes. Les spéléologues ont également trouvé des fossiles imprimés sur les roches, offrant des indices sur les organismes s’y trouvant il y a des millions d’années ainsi que sur la formation de la grotte elle-même.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de