— UMIKK555 / Shutterstock.com

Le surpoids est un problème à bien des égards, notamment en ce qui concerne la santé des individus dans cette condition. Mais cela peut également poser des problèmes pour les autres, notamment dans le domaine du tourisme. En Italie, par exemple, les gondoliers de Venise ont dû prendre de nouvelles mesures exceptionnelles face à la croissance du nombre de ce type de touristes.

La gondole est l’un des symboles les plus emblématiques de la ville de Venise, en Italie. Si leur usage est resté quasiment le même au fil des ans, un changement important a dû être apporté par les propriétaires : la capacité des bateaux a été réduite de six à cinq personnes. Si l’on peut penser que cette nouvelle mesure a été appliquée à cause du coronavirus et de la distanciation sociale exigée pour éviter la propagation de la maladie, ce n’est pas le cas. En effet, c’est le poids croissant des touristes qui est à l’origine de cette décision.

« Au cours des 10 dernières années, les touristes pèsent plus – et plutôt que de les faire monter sur une balance avant de monter, nous limitons le nombre », a déclaré Andrea Balbi, président de l’Association des gondoles de Venise, à CNN. Cette nouvelle mesure concerne également les grandes télécabines « da parada » qui sont utilisées comme taxis sur le Grand Canal. Les autorités vénitiennes ont réduit la capacité de ces bateaux à 12 personnes, contre 14 personnes auparavant. Si de telles mesures ont été prises, c’est parce que la surcharge fait entrer de l’eau dans les bateaux, les rendant plus difficiles à manier.

À noter que ce n’est pas la première fois que de telles mesures sont prises face au surpoids des touristes. En 2018, la Grèce a interdit aux touristes en surpoids de monter à dos d’âne sur l’île de Santorin à cause de la souffrance que cela causait à ces animaux.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de