Dans un discours au Parlement européen, l’eurodéputé français Raphaël Glucksmann a martelé ses accusations contre les « complices » du génocide dont sont victimes les Ouïghours en Chine. Dans un discours fort, reprenant le « J’accuse… ! » de Zola, il fustige les dirigeants chinois d’être responsables de ce crime contre l’humanité, les dirigeants européens pour leur inaction, les dirigeants musulmans pour leur hypocrisie, et des grandes marques de s’enrichir grâce à cet esclavage. Reste à savoir si ce discours fera bouger les lignes.

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
de simple bon sens !
de simple bon sens !
1 année

Le « personnage » cherche surtout à ce faire de la pub …. crédibilité nulle … En Chine … cette « minorité » ( sous l’instigation de l’entité ottomane (turquie), des monarchies friquées du Golfe ( quatar et autres rupins …)) a commencé à faire de multiples attentats de type RATPiste ( comprendre sous… Lire la suite »