Des géants de l’habillement renoncent à la laine mohair suite à une vidéo choc de la PETA

La laine mohair disparaîtra bientôt de nombreux magasins de vêtements. Ce bannissement intervient après la diffusion par l’association de défense des animaux PETA d’une vidéo dans laquelle des chèvres angoras sont maltraitées lors de leur tonte en Afrique du Sud. Les géants internationaux de l’habillement ont réagi rapidement face à ces images.

Divulgation par PETA des images de maltraitance de chèvres angora

Le premier Mai, PETA (Pour une Ethique dans le Traitement des Animaux) a dévoilé sur YouTube une vidéo où l’on voit clairement le mauvais traitement infligé à des chèvres angora dans différents élevages sud-africains lors de la tonte. Cette laine est utilisée dans la confection de vêtements comme les pulls, les couvertures ou encore les écharpes.

L’ONG explique que ces vidéos ont été tournées en Janvier et Février de cette année dans 12 élevages en Afrique du Sud. Une tonte « extrêmement stressante pour les chèvres qui sont terrifiées lorsqu’elles sont projetées au sol pour être tondues », notifie l’association.

L’ONG a demandé l’ouverture d’une enquête, ce qui n’a pas manqué de faire réagir de nombreux groupes de mode internationaux.

Attention, la vidéo de la PETA ci-dessous dévoile des chèvres mutilées, les images de maltraitance peuvent choquer et sont réservées à un public adulte averti.

Engagement des groupes de vêtements à l’interdiction de laine mohair

Après la diffusion de ces images par l’association de défense des animaux, de nombreux groupes de vêtements s’engagent à renoncer à cette laine. La vidéo a incité de nombreuses entreprises de mode internationales, comme Gap Inc, Inditex (Zara, Bershka, Stradivarius …), H&M, et Arcadia (Topshop, Topman, Evans…) à mettre en place une interdiction sur la vente du mohair, indique l’ONG dans un communiqué.

D’ici 2020, les groupes veulent bannir l’utilisation de la laine mohair dans la création de quelques-uns de leurs vêtements. Gap Inc. prend « la question du bien-être animal très au sérieux », « Inditex déplore les pratiques cruelles dans les fermes du mohair sud-africaines mises au jour par PETA ». Du côté d’H&M, le groupe « continue ses recherches de fibres alternatives », d’après l’AFP.

Certains expliquent toutefois recourir que très rarement à cette fibre, comme H&M où 0,044 % des fibres utilisées sont originaires des chèvres angoras d’Afrique du Sud, ou seulement pour « un petit nombre de produits » chez Inditex annonçant dans le même temps qu’ « en l’espèce, ils n’ont pas de preuves de l’existence de faits semblables à ceux dénoncés par PETA dans les élevages auprès desquels s’approvisionnent leurs fournisseurs. »

Quoi qu’il en soit, les révélations de la PETA auront permis à une prise de conscience et des actions concrètes pour protéger le bien-être d’animaux qui n’ont rien demandé et qui ne méritent pas de subir de telles maltraitances.


Le basenji est le seul chien au monde qui n’aboie pas

— @DailyGeekShow