Entre légendes et signes du zodiaque, retour sur le manga phénomène Fruits Basket !

Alors que le manga est fini depuis novembre 2006, il fait toujours parler de lui tellement il a marqué les esprits non seulement au Japon, mais également au-delà de ses frontières. Écrite par Natsuki Takaya, l’histoire reprend les légendes rattachées aux signes du zodiaque chinois pour présenter une série de personnages attachants et intéressants, s’inscrivant parfaitement dans le genre shojo du manga. Retour sur cette histoire pas comme les autres.

 

Derrière ce nom de corbeille de fruits pour son manga, on trouve Naka Hatake. Née au sud de Tokyo en 1973, elle prend le nom de plume de Natsuki Takaya lorsqu’elle devient mangaka. Cette profession, elle en rêve depuis l’école primaire, poussée par la passion de sa grande soeur qui rêve du même objectif. Après quelques one shots et histoires courtes, elle trouve le succès en 1998 lorsque Fruits Basket est publié puis adapté en anime en 2001. La version animée est particulièrement réussie, mais ne couvre malheureusement que les six premiers tomes en 26 épisodes. Pour cette oeuvre majeure du shojo, elle reçoit plusieurs prix et une renommée internationale.

 

cm-fruit-fruit

 

L’histoire suit la vie de Honda Tohru, une jeune fille venant de perdre sa mère. Censée vivre avec son grand-père paternel, elle se doit de trouver un autre lieu pour vivre lorsque celui-ci rénove sa maison. Personne dans sa famille éloignée ne semble vouloir s’en occuper et la fille timide et gênée qu’est Tohru ne veut surtout pas déranger les quelques amies qu’elle a. Du coup, elle décide de prendre son courage à deux mains et de planter une tente sur un large terrain aux abords d’une forêt, mais relativement proche de son école. Mais sur le chemin du retour de l’école, une relation se tisse…

 

cm-fruit-tohru

 

Dans sa classe, il y a Yuki. Ce dernier vit avec la famille Sôma, propriétaire d’une grande maison et du terrain sur lequel est installée Tohru. Bien sûr, au moment de rentrer chez eux, les élèves prennent progressivement leurs chemins respectifs. Mais Tohru est forcée d’emprunter le même que Yuki alors que ce dernier sait pertinemment que personne d’autre n’habite dans les environs de sa maison. Le mystère entretient la curiosité du jeune homme alors que la jeune fille, gênée de vivre dans cette condition, suit son chemin. Alors qu’un soir Yuki sort de chez lui dans la soirée, il aperçoit Tohru sortir de sa tente. Quand elle se sait repérée, la jeune fille s’évanouit.

 

cm-fruit-perso

 

À son réveil, elle est dans la demeure de Shigure, le cousin de Yuki. Sa tente fut ensevelie par un glissement de terrain. Afin de ne pas déranger la famille Sôma, Tohru se propose d’achever des travaux ménagers dans la maison. Alors qu’elle s’installe, un jeune homme aux cheveux orange apparait et attaque Yuki. Quand Tohru tente de s’interposer, le jeune homme se transforme en chat ! C’est là que le manga devient vraiment intéressant et tranche avec les clichés du shojo de base qui pourrait devenir vite lassant. Le jeune homme aux cheveux orange s’appelle Kyo et est le cousin de Yuki. Peu à peu, Tohru découvre le grand secret de cette famille particulière.

 

cm-fruit-zodiaque

 

Les 13 membres de la famille Sôma sont en fait possédés par les douze animaux du zodiaque chinois. 13 membres pour 12 animaux ? Eh oui, le zodiaque est composé d’un rat, d’un boeuf, d’un tigre, d’un lapin, un dragon, un serpent, un cheval, un mouton, un singe, un coq, un chien et un sanglier. Mais alors pourquoi le jeune Kyo se transforme en chat ? Car la légende du zodiaque raconte que lorsque Dieu convia tous les animaux à la grande fête qu’il allait organiser, la souris voulut faire une blague au chat en lui disant que la fête serait le surlendemain alors qu’elle était le lendemain. Le jour J, le chat dort paisiblement alors que tout le monde participe à la fête. Dieu, furieux de l’absence du chat, le maudit et le bannit du zodiaque. Et lorsque Kyo, toujours victime de la malédiction, se transforme en monstre, la vie de Tohru change à jamais.

 

Derrière ses allures de shojo classique dans les premiers chapitres, on découvre une histoire bien plus profonde inspirée de différentes légendes et aux personnages hauts en couleur. Au fil des rencontres mystérieuses que fait Tohru, le lecteur se demande sans arrêt quel animal du zodiaque l’héroïne va rencontrer et les intrigues qui pourraient en découler. Un shojo à ne surtout pas manquer pour tous les amateurs de manga ! Avez-vous déjà lu ou vu Fruits Basket ?


En 2015, 53% de la population française déclarait jouer aux jeux vidéo

— S.E.L.L.