― Diego Cervo / Shutterstock.com

L’on parle souvent de l’absentéisme au travail, mais très rarement du présentéisme. Le 5 août dernier, le ministère du Travail a publié une étude tournant autour de ce phénomène chez les travailleurs français. Cette dernière démontre que les salariés se sont tout de même rendus sur leur lieu de travail plus d’un jour d’arrêt maladie sur quatre.

Les Français sont présents un jour sur quatre en arrêt maladie

Basée sur 19 200 réponses d’employés, cette étude a été menée par la Direction des études et des statistiques (Dares) entre octobre 2015 et juin 2016. Au cours de l’année 2016, les salariés interrogés ont signalé en moyenne onze jours d’arrêt maladie, mais ont uniquement donné lieu à huit jours d’absence au travail. Ainsi, ils sont tout de même allés travailler tout en étant malades pendant les trois jours restants.

Le taux de présentéisme est différent pour les genres et les différentes tranches d’âge. Les femmes ont en l’occurrence une propension au présentéisme plus élevée que les hommes. Quant à la proportion d’âge, les personnes âgées de plus de soixante ans sont plus susceptibles de travailler tout en étant malades que les autres catégories.

Il est à noter que le présentéisme est beaucoup plus marqué en France que dans les autres pays européens. D’après une enquête européenne sur les conditions de travail, 62 % des salariés français ont notamment fait un jour de présentéisme en cas de maladie au cours de l’année 2015. En comparaison, l’on a obtenu une moyenne de 42 % dans les autres pays de l’Union européenne.

Comment expliquer le présentéisme au travail ?

La Dares a expliqué que la tendance à travailler tout en étant malade varie en fonction de l’état de santé des salariés. Plus le nombre de jours de maladie par an est élevé, plus la part des jours de présentéisme dans l’entreprise est faible. En outre, les salariés signalant peu de jours de maladie annuellement passent 83 % de ces jours au travail, contre 21 % pour les salariés signalant plus de quinze jours de maladie annuellement.

Toujours selon la Dares, la propension au présentéisme dépendrait considérablement des conditions de travail. Les salariés ayant rapporté de mauvaises relations avec leurs supérieurs hiérarchiques auraient notamment tendance à passer plus de jours de maladie au travail. En cas de charge de travail importante, les salariés pourraient également être découragés de s’absenter de peur d’avoir une charge de travail encore plus importante lors de la reprise de leurs fonctions.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de