Ces fourmis terrifiantes décapitent leurs victimes afin de collectionner leurs têtes

Qualifiées de « chasseuses de têtes » en raison de leur fâcheuse tendance à collectionner les crânes de leurs victimes, qui sont ensuite stockés à l’intérieur de leurs nids, les fourmis du genre Formica archboldi sont encore loin de nous avoir livré tous leurs secrets. Découverte.

 

Cette fourmi collectionne les crânes de ses victimes

La fourmi Formica archboldi est définitivement une guerrière à part. S’attaquant principalement aux fourmis du genre Odontomachus, beaucoup plus imposantes et dotées de puissantes mâchoires d’une efficacité redoutable, elle a pour habitude de conserver leurs crânes comme s’il s’agissait de trophées. Soucieux de connaître son mode opératoire, le biologiste américain Adrian Smith a réalisé divers analyses et expériences pour les besoins d’une étude parue dans la revue Insectes Sociaux.

Le scientifique exerçant au Musée des sciences naturelles de Caroline du Nord de Raleigh a notamment comparé les cires chimiques (aussi appelées hydrocarbures cuticulaires) recouvrant les corps de ces deux espèces de fourmis, et filmé leurs luttes pour tenter de définir les stratégies d’attaques employées par les premières citées, surnommées à juste titre « fourmis chasseuses de tête ».

© Youtube

 

Un mimétisme chimique fascinant

Selon Smith, l’odeur dégagée par les cires de Formica archboldi serait très proche de celle des Odontomachus, ce qui leur permettrait de se fondre parmi leurs proies. Habituellement, on retrouve ce type de mimétisme chimique à l’état naturel dans les relations hôte/parasite, et il s’agirait pour la Formica archboldi d’un moyen efficace de se fondre parmi ses proies pour mieux les surprendre. Celle-ci paralyserait ensuite ses victimes à l’aide d’un puissant flux d’acide formique.

Afin de mieux comprendre le mode opératoire, le biologiste a ensuite placé des Odontomachus fraichement décongelées à proximité d’un groupe de fourmis chasseuses de tête et constaté que ces dernières traitaient les insectes inertes comme des proies, en les décapitant soigneusement et en emportant leurs crânes dans leurs nids. Reste désormais à découvrir la véritable utilité de ces étranges « trophées de guerre », que vous pouvez admirer dans la vidéo ci-dessous.


Onze est la contraction de “undecim” en latin, qui signifie “dix et un”

— @DailyGeekShow