Image au microscope montrant les deux types de cellules de Bicellum brasieri — © P.K. Strother / Boston College / Current biology

Des scientifiques ont découvert le fossile de ce qui pourrait être le plus ancien animal multicellulaire jamais découvert. Vieux d’un milliard d’années, celui-ci contient deux types de cellules distinctes, ce qui en fait potentiellement un ancêtre des animaux évolués.

Une découverte importante

Les archives fossiles montrent que la vie est apparue relativement rapidement après la formation de la Terre, mais qu’elle a longtemps été dominée par des organismes unicellulaires. Les scientifiques estiment que la situation a commencé à évoluer après environ 800 millions d’années, lorsque des animaux multicellulaires ont commencé à apparaître, avant de se diversifier rapidement au cours de l’explosion cambrienne, il y a quelque 540 millions d’années.

Dans le cadre de travaux présentés dans la revue Current Biology, des chercheurs ont identifié un micro-fossile multicellulaire datant d’un milliard d’années, soit plusieurs centaines de millions d’années avant l’apparition présumée des animaux multicellulaires. Trouvé à Loch Torridon, dans le nord-ouest des Highlands écossais, l’organisme sphérique doté de deux types de cellules clairement différenciées a été baptisé Bicellum brasieri.

« Les biologistes ont émis l’hypothèse que l’apparition des animaux avait été conditionnée par l’incorporation et la réaffectation de gènes antérieurs qui avaient évolué plus tôt dans les organismes unicellulaires », explique le paléobotaniste Paul Strother, auteur principal de l’étude. « Ce que nous voyons dans Bicellum est un exemple d’un tel système génétique, impliquant l’adhésion cellule-cellule et la différenciation cellulaire, qui a pu être incorporé dans le génome animal un demi-milliard d’années plus tard. »

Loch Torridon — © Wojsyl / CC BY-SA 3.0

Une phase de transition clef entre les holozoaires unicellulaires et multicellulaires

Il est important de noter que Bicellum n’est pas le plus ancien exemple de vie multicellulaire en général. Les preuves les plus anciennes remontent à plus de 3 milliards d’années, tandis que des amas d’organismes unicellulaires se déplaçaient dans des colonies de type multicellulaire il y a plus de 2 milliards d’années.

Toutefois, l’organisme revendique le titre du plus ancien membre multicellulaire du clade des holozoaires, large groupe comprenant l’ensemble des animaux ainsi que leurs plus proches parents unicellulaires, mais excluant les champignons. Ce qui sous-entend qu’il représenterait une phase de transition clef entre les holozoaires unicellulaires et multicellulaires, ainsi que le premier animal multicellulaire connu à ce jour.

Le fait que la découverte ait été réalisée dans un ancien lac d’eau douce suggère par ailleurs que cette étape cruciale de l’Évolution n’a peut-être pas eu lieu dans les océans, comme on l’estimait jusqu’à présent.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de