Dunkerque : le film de Christopher Nolan qui vous plonge au cœur de la Seconde Guerre mondiale

Les super-héros de la trilogie The Dark Knight ou la science-fiction d’Interstellar, c’est fini. Avec son nouveau long-métrage, le réalisateur Christopher Nolan s’attaque au film de guerre historique. Dunkerque nous plonge au coeur d’un événement méconnu de la Seconde Guerre mondiale et nous livre une oeuvre intense et oppressante qui, loin des stéréotypes du genre, se veut une fresque réaliste mais aussi une histoire intime et poignante qui parle plus de survie que de guerre.

UN ÉVÉNEMENT HISTORIQUE MÉCONNU

La Seconde Guerre mondiale est un sujet de choix pour le cinéma. De Il Faut Sauver Le Soldat Ryan de Steven Spielberg à Stalingrad de Jean-Jacques Annaud, en passant par le plus récent Fury signé David Ayer, nombreux sont les longs-métrages qui nous plongent au coeur des grandes batailles de ce conflit. Avec Dunkerque, le cinéaste Christopher Nolan fait dans l’originalité et met en avant un évènement assez méconnu mais pourtant capital : l’Opération Dynamo.

En mai 1940, la France est envahie par l’Allemagne et les troupes françaises et britanniques se retrouvent encerclées dans le nord du pays. Face à la percée et à la supériorité de l’armée allemande, les forces alliées se retrouvent alors prises au piège à Dunkerque. Une gigantesque opération, nommée Opération Dynamo, va se mettre en place pour évacuer ces troupes. Du 21 mai au 4 juin 1940, près de 340 000 de ces hommes vont réussir à traverser la Manche, aussi bien à bord de navires de guerres que de petites embarcations civiles (bateaux de pêche ou de plaisance) venus prêter main forte à l’armée britannique.

En 9 jours, ce sont près de 340 000 soldats qui ont réussi à fuir Dunkerque

UN FILM AU COEUR DU RÉEL

Si Christopher Nolan a été habitué à la science-fiction ou aux films de super-héros, avec Dunkerque, il s’essaie à un nouveau genre : la fresque historique. Dans sa trilogie du Dark Knight, il avait déjà pu montrer son attachement au réalisme. Avec son nouveau film, il vient à nouveau nous livrer une oeuvre au coeur du réel. Dunkerque a d’ailleurs été filmé sur les lieux même de l’histoire avec 6 semaines de tournage entre mai et juin 2016 dans la ville française. Si le film fait la part belle aux différents combats aériens et maritimes, il faut savoir que la grande majorité de ces scènes impressionnantes n’ont pas bénéficié d’effets numériques.

Tout a été tourné avec de véritables avions et navires d’époque. Surtout, pour Nolan « Dunkerque n’est pas un film de guerre. C’est une histoire de survie et avant tout un film de suspens ». Loin de l’héroïsme ou de la magnificence de nombreux films de guerre, l’œuvre de Nolan allie à la fois une dimension de fresque historique et un aspect très personnel, se centrant sur le destin d’hommes au coeur de cet événement historique.

Pour Christopher Nolan, Dunkerque n’est pas un film de guerre mais un film de survie et de suspense

UNE ÉQUIPE DE CHOC

Évidement, si Dunkerque cristallise autant d’attente, c’est avant tout parce qu’il est le nouveau film signé Christopher Nolan. Le réalisateur a su s’imposer comme l’un des cinéastes les plus talentueux de ces dernières années et aussi comme l’un des plus bankables. Ces cinq derniers longs métrages (Le Prestige, The Dark Knight, Inception, The Dark Knight Rises et Interstellar) ont dépassé les 3 milliards de dollars de recette. Nolan a su imposer son univers, et avec Dunkerque il s’attaque donc à un genre cinématographique qui lui est totalement nouveau.

Surtout, Christopher Nolan aime travailler avec une équipe qui lui est fidèle. On retrouve par exemple côté décors Nathan Crowley ou à la musique, le célèbre Hans Zimmer, tous deux déjà présents sur les derniers films de Nolan. Au casting aussi, on retrouve des habitués du réalisateur, à l’image de Tom Hardy (jouant Eames dans Inception et le redoutable Bane dans The Dark Knight Rises) ou Cillian Murphy (l’Epouvantail dans la trilogie Batman, mais aussi Robert Fischer Jr. dans Inception). Aux côtés de ces « anciens », on retrouve aussi quelques nouveaux parmi lesquels Harry Styles, le chanteur des One Direction, ou encore Tom Glynn-Carney qui fait ses débuts au cinéma en incarnant l’un de personnages principaux de Dunkerque.

Dunkerque de Christopher Nolan est à découvrir au cinéma dès le 19 juillet

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux