Scandaleux : les fermes à saumon déciment les phoques pour que leur industrie prospère

Le saumon, une nourriture de fins gourmets qui gagne en popularité depuis quelques années. Pourtant derrière les productions de ce poisson, même celles jugées « équitables », se cachent de terribles pratiques. En effet, les fermes aquacoles abattent des centaines de phoques, dont certains appartiennent même à des espèces menacées.

Abattre les phoques pour mieux consommer du saumon

Dans les sushis ou les makis, en tartine sur des blinis, en pavés bien cuits servis dans un restaurant… Le saumon est un aliment que l’on retrouve de plus en plus dans notre consommation et est considéré comme une des nourritures les plus raffinées dans le monde. La croissance de sa production se poursuit donc à un rythme rapide, et l’industrie ne s’est jamais aussi bien portée. Pourtant, derrière cette effervescence se cache une chasse scandaleuse et cruelle inconnue du public. Les fermes de saumons écossais abattent les phoques en prétextant que ceux-ci s’introduisent dans les bassins d’élevage en plein air pour se nourrir du saumon.

À l’instar des fermiers qui tuent les renards qui s’attaquent à leur bétail, le Time révèle qu’un grand nombre de fermes indépendantes engagent des tireurs professionnels pour massacrer des dizaines de phoques communs et de phoques gris. Cette dernière est d’ailleurs considérée comme une espèce protégée. Des douzaines de ces mammifères marins sont tuées chaque année. L’association de protection animale Seal Protection Action Group (SPAG) indique qu’entre 2011 et 2015, 1500 phoques, toutes espèces confondues, auraient été abattus par l’industrie du saumon d’élevage en Écosse seulement.

Considérés comme prédateurs, les fermes d’élevage de saumon en Écosse abattent les phoques

Des productions dites « équitables »

Marine Harvest Scotland, un des plus gros producteurs de saumon en Écosse, fournit les plus grandes chaînes de supermarchés du Royaume-Uni : Waitrose et Sainsbury’s. L’enseigne admet avoir abattu 21 spécimens en 2016 ainsi qu’une centaine les années précédentes. Mais ce fournisseur n’est pas le seul à pratiquer cette chasse intolérable. La SPAG a également cité la Scottish Sea Farms, un des fournisseurs de la célèbre enseigne Marks & Spencer. Le journal britannique The Independent a tenté de contacter Scottish Sea Farms et Sainsbury’s afin que ceux-ci donnent leur avis sur cette pratique cruelle, mais il reste sans réponse de leur part.

Autre élément scandaleux dans cette affaire, ces enseignes et ces fermes revendiquent des techniques de pêche dites « équitables ». Le porte-parole de Waitrose insiste auprès du quotidien britannique The Independent, sur le fait que la chaîne de supermarchés procède à des contrôles rigoureux sur l’origine des saumons d’élevage vendus. Un autre porte parole, cette fois-ci appartenant à l’enseigne Mark & Spencer, assure qu’ils ne souhaitent pas « voir les phoques ou autres animaux marins blessés ». « Nous avons guidé l’industrie sur cette question et nous avons investi du temps et de l’argent pour éviter que cela ne se produise » ajoute-t-il. Mais pour le moment, les mots sont encore bien trop en contradiction avec les actions.

De nombreuses fermes qui pratiquent cette chasse aux phoques se disent « équitables »

Une population de phoques menacée

Fait encore peu connu, les phoques en Grande-Bretagne sont fortement menacés. Actuellement estimée à 37 000, la population de phoques communs souffre d’une maladie fatale appelée « est des phoques ». Les fermes aquacoles participent à ce déclin selon la SPAG. « Les prédateurs passent parfois à travers toutes les barrières non-létales que nos fournisseurs mettent en place. Cela peut entraîner des attaques vicieuses contre le poisson, causant de graves problèmes sur le bien-être économique », se justifie Waitrose. Une protection de la production qui bénéficie donc aux enseignes de supermarchés, mais à quel prix ?

Pour la SPAG, de nouvelles actions plus fortes doivent être entreprises. « Il y a moins de phoques gris que d’éléphants d’Afrique dans le monde, mais parce qu’ils sont principalement concentrés dans les eaux du Royaume-Uni, les gens pensent qu’ils prospèrent. Je ne pense pas que le public sache que les phoques se font abattre juste pour qu’ils puissent manger du saumon », affirme Andy Ottaway activiste au sein de l’association de protection animale. En soulevant les consciences, il espère que plus d’efforts seront mis en œuvre.

La population de phoque en Grande-Bretagne est fortement menacée par une épidémie mortelle, en plus de cet abattage

Les plus grandes aventures sont intérieures.

— Hergé