Nous sommes en 1388, en Espagne. La guerre de Cent Ans sévit vers le nord et la Castille est le terrain d’un important conflit entre dynasties, auquel les Anglais décident de se joindre. Néanmoins, le cours de l’Histoire ne va pas se dérouler comme ceux-ci l’espéraient. En effet, ils vont être confrontés aux habitantes de Palencia, en Espagne, seules mais prêtes à tout pour défendre leur territoire. 

Quand les Anglais se rendirent en Espagne

En 1371, Constance, fille de Pierre Ier, ancien roi de Castille assassiné par son frère Henri II en 1369, se marie avec Jean de Gand, aussi connu sous le nom de duc de Lancastre et héritier du roi Édouard III d’Angleterre. A sa mort, ce dernier n’a pas nommé roi d’Angleterre Lancastre mais plutôt Richard, son petit-fils. Néanmoins, le royaume castillan appartient à Jean Ier, fils d’Henri II, qui ne souhaite pas céder son royaume au mari de sa cousine. Ainsi, le duc de Lancastre prend la décision de se rendre par lui-même en Espagne à la tête d’une armée particulièrement puissante. 

Le duc de Lancastre arrive en 1388 à La Corogne, aujourd’hui la ville la plus importante de Galice, dans le nord-ouest de l’Espagne, et progresse sur les terres appartenant à Jean Ier, presque sans embûches. Il arrive ensuite à Palencia, commune d’Espagne. Mais, il faut également savoir que Jean Ier s’était lancé dans une nouvelle guerre contre le Portugal : la bataille dite d’Aljubarrota, en 1385, qui empêche la Castille et le royaume portugais de s’unir et de former une unique et même nation.

A la suite de leur victoire, les Portugais décident finalement de s’unir aux troupes du duc de Lancastre et de prendre leur revanche, cette fois-ci en Castille. Jean Ier doit donc se préparer à un nouvel affrontement avec ses deux ennemis. Celui-ci a de surcroît perdu plus de quatre mille hommes à Aljubarrota : il doit donc urgemment recruter de nouveaux soldats. Accompagné de son armée fraîchement renouvelée, il se dirige alors vers les rives du Duero afin d’affronter Portugais et Anglais. 

Des femmes seules et armées pour affronter les Anglais

Alors que Jean Ier poursuit sa route, le duc de Lancastre continue lui aussi son chemin jusqu’à arriver à Palencia. Pensant trouver une ville sans défense, les hommes n’étant pas restés “pour faucher les blés ou pour cueillir les raisins”, les Anglais se sont en réalité retrouvés face à des dizaines de femmes. Les hommes sont effectivement “partis pour faucher des vies, protéger les leurs”, comme l’explique Javier Santamarta del Pozo, vulgarisateur historique, dans son ouvrage Siempre estuvieron ellas, galería histórica de hispanas memorables.

En apprenant que Palencia n’abrite désormais que des femmes et des enfants, les Anglais se réjouissent et négocient aux portes de la ville afin de prier les habitantes de se rendre. A leur grande surprise, ces dernières n’en démordent pas, refusent catégoriquement d’abandonner et souhaitent résister coûte que coûte. Elles envoient de surcroît des messagères vers l’armée de Jean Ier. Ainsi, c’est le début d’un affrontement direct depuis les murailles de la ville : armées de haches, faucilles, couteaux ou encore de faux, les femmes repoussent les assauts, tout en versant de l’huile bouillante depuis les parapets et quelques entrebâillements des murailles.

Face à cette impressionnante situation, le duc de Lancastre ne sait que faire et reste bouche bée. A son grand dam, celui-ci se retrouve également face aux messagères de Palencia, ayant déjà rejoint l’armée de Jean Ier, sur le dos. Le duc de Lancastre est donc pris au dépourvu et ne peut finalement pas se réfugier.

Ces femmes ont donc bel et bien marqué l’Histoire en résistant au siège des troupes anglaises en essayant de garder la couronne de Castille seules. En guise de remerciement face à leur bravoure, Jean Ier concède à ces habitantes le droit de ne plus jamais avoir à faire la révérence au roi. Le costume traditionnel des femmes de Palencia y fait d’ailleurs référence, puisqu’elles sont ceintes d’une bande rouge et or. 

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de