Si l’émancipation générale de la femme est en progression constante depuis des années, ce n’était clairement pas le cas durant toute l’histoire. Certaines éminentes figures féminines ont dû, pour aller de l’avant ou progresser dans leur carrière, se déguiser en homme pour jouir des mêmes droits et considérations. Ce changement d’identité concerne des femmes ayant joué un rôle majeur dans l’émancipation féminine, et le Daily Geek Show souhaite leur rendre hommage.

Rena ‘Rusty’ Kanokogi

Aujourd’hui considérée comme la “mère » du judo féminin, Konokogi a dû faire face à plusieurs moments compliqués dans sa carrière. En 1959, elle s’inscrit notamment au championnat de judo à Utica, dans l’État de New York.

Pour y accéder, elle n’hésite pas à se couper les cheveux très courts, a attaché un ruban adhésif contre sa poitrine pour l’aplatir au maximum. Elle gagne son combat et vient alors le moment où elle doit aller chercher sa médaille. Durant la remise, le jury suspecte quelque chose et lui demande alors si elle est une femme.

Elle répond sans mentir que “oui”, et on lui retire sa médaille de championne. Ce sentiment restera très amer dans la bouche de Kanokogi, qui s’engagera alors dans une lutte décisive pour la reconnaissance de la femme dans les tournois sportifs. Peu après, elle valide son objectif qui était que le judo féminin soit considéré comme un sport olympique, chose faite en 1984.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de