Passionnant : les femelles bonobo âgées aident les plus jeunes à s’affirmer face aux mâles

Des primatologues japonais ont récemment fait une découverte passionnante : lorsque les mâles bonobo se comportent de façon agressive envers les jeunes femelles, alors les femelles plus âgées viennent en aide à leurs cadettes. C’est cette entraide qui permettrait aux femelles de garder le dessus dans le système hiérarchique de l’espèce. 

Cette découverte comportementale, nous la devons aux chercheurs Nahoko Tokuyama et Takeshi Furuichi de l’université de Kyoto. Partis en République du Congo afin d’y observer un groupe de bonobos sauvages, ils y ont découvert l’entraide qui régnait entre les vieilles et les jeunes femelles de la colonie. Une entraide qui expliquerait comment et pourquoi les femelles sont à la tête de la hiérarchie chez cette espèce de primates.

Deux bonobos s'affrontant via Shutterstock
Deux bonobos s’affrontant via Shutterstock

« Les primates femelles forment parfois des partenariats pour attaquer d’autres individus. Généralement, ces coalitions se forment entre des primates de la même famille, afin de protéger les ressources nécessaires d’autres primates qui eux, ne seraient pas liés par le sang. En ce qui concerne les bonobos, les femelles quittent le groupe dans lequel elles sont nées durant l’adolescence, alors les femelles d’une colonie ne sont généralement pas liées les unes aux autres. Mais malgré cela, elles forment fréquemment des coalitions ; l’un de nos buts principaux était de comprendre comment naissent ces alliances entre femelles qui ne sont pas de la même famille », confie le professeur Tokuyama.

Ainsi, après quatre années d’observation, les deux primatologues ont découvert que toutes les coalitions de femelles étaient formées pour attaquer les mâles et plus particulièrement que celles-ci survenaient après que les mâles ont agi de façon agressive à l’encontre d’une ou plusieurs femelles. Aussi, ils ont pu observer que les femelles les plus âgées avaient davantage de chances de gagner leurs affrontements et que lorsque celles-ci formaient des alliances, elles l’emportaient toujours sur les mâles. De plus, ils ont également découvert que les vieilles femelles n’agissait pas selon leurs préférences : elles viennent en aide de la même façon à toutes les jeunes femelles, que ces dernières agissent de façon amicale ou non.

Un groupe de bonobos en train de se relaxer via Shutterstock
Un groupe de bonobos en train de se relaxer via Shutterstock

Le professeur Tokuyama en conclut ainsi que ces coalitions créées entre les femelles bonobo pourraient être leur moyen de combattre le harcèlement masculin, il confie : « Les jeunes femelles ont un statut social inférieur aux mâles, mais la protection des femelles plus âgées semble leur permettre de rejoindre le groupe sans avoir peur d’être attaquées par les mâles. En contrôlant les agressions par les mâles de cette façon, les femelles maintiennent également un supériorité dans la hiérarchie sociale. »

Il ajoute : « Ce système bénéficie également aux femelles les plus âgées, parce que les femelles les plus jeunes commencent à passer plus de temps avec elles pour avoir leur protection. De cette façon, les femelles plus âgées peuvent donner à leurs fils plus d’opportunités de s’accoupler avec les femelles les plus jeunes. »

Deux bonobos et leur bébé via Shutterstock
Deux bonobos et leur bébé via Shutterstock

Ces observations sont tout à fait passionnantes et nous permettent de mieux comprendre la façon dont fonctionne le système social de ces magnifiques primates que sont les bonobos. Finalement, les femelles ont compris que c’est l’union qui faisait la force ! Si vous êtes fasciné par les primates, alors il faut que vous soyez alarmé de cette véritable tragédie : les orangs-outans de Bornéo sont en train de disparaître.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux