L’égalité des sexes est encore aujourd’hui un combat que mènent au quotidien des hommes et des femmes afin de changer les choses. Certains de ces combats sont portés à l’écran et c’est le cas dans Une Femme d’Exception. Plongez dans l’étonnante épopée d’une femme qui s’est battue pour défendre les droits des femmes dans les années 60.

 

SE BATTRE POUR LES DROITS DES FEMMES 

L’histoire d’Une Femme d’Exception nous emmène à la fin des années 50 aux Etats-Unis. Alors que les droits des femmes sont encore très limités, Ruth Bader Ginsburg décide d’agir pour changer les choses.

Dans un monde où le sexisme règne et où les femmes sont encore cantonnées au foyer, cette jeune avocate va intégrer Harvard et se démener pour changer les lois en vigueur malgré les avis de tous. Elle pourra toutefois compter sur le soutien de son mari et cela les mènera jusqu’au cœur de la salle d’audience.

 

LE VRAI COMBAT D’UNE FEMME DE CARACTÈRE

Si le film montre le parcours semé d’embûches de Ruth Bader Ginsburg pour faire bouger les choses, celui-ci est très proche de ce qu’elle a réellement traversé. Le film est en effet inspiré de l’histoire vraie de Ruth Bader Ginsburg, qui en 1956 est l’une des 9 femmes à avoir intégré la promotion de droit d’Harvard au milieu de 500 hommes.

Son combat à l’écran pour les droits des femmes est identique à celui qu’elle a mené et aujourd’hui encore, cette juge à la Cour Suprême des Etats Unis se bat pour, en particulier, le droit à l’avortement.

 

DES FIGURES FORTES POUR UNE HISTOIRE POIGNANTE

Pour porter ce combat à l’écran, la réalisatrice Mimi Leder (connue pour avoir travaillé sur des séries comme John Doe, Vanished ou The Leftovers) a fait appel à Felicity Jones. L’actrice qui a brillé dans Inferno et Rogue One donne à Ruth toute sa fougue, sa détermination et son envie de réussir. A ses cotés, Armie Hammer, Sam Waterson ou encore Kathy Bates viennent ajouter de l’intensité à l’histoire et retranscrivent au mieux les hauts et les bas de cette quête exceptionnelle.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de