— Kleber Cordeiro / Shutterstock.com

Afin de lutter contre les braconniers et le trafic illégal d’œufs de tortues de mer, les biologistes ont mis au point une technique assez inédite : piéger les trafiquants avec de faux œufs équipés de GPS. Avec cette méthode, les chercheurs espèrent identifier et arrêter les malfaiteurs.

Une méthode simple et peu coûteuse inspirée de séries télévisées

Une nouvelle étude menée par un groupe de biologistes et de défenseurs de l’environnement a révélé comment un nouveau gadget-espion astucieux a été utilisé pour aider à lutter contre le commerce illégal des œufs de tortues de mer et le déclin de la population de l’espèce. Le faux œuf équipé d’un GPS a été baptisé InvestEggator. Il a été développé par l’organisation de conservation nicaraguayenne Paso Pacifico. L’InvestEggator ressemble à s’y méprendre à un véritable œuf de tortue de mer pour tromper, mais il s’agit en fait d’une coque imprimée en 3D avec un matériau plastique appelé Ninjaflex, et l’embryon a été remplacé par un petit appareil de géolocalisation.

Les détails de cette invention ont été expliqués dans une étude publiée dans la revue Current Biology. Par ailleurs, le projet a reçu le soutien de l’agence USAID afin qu’il puisse être développé à l’international. Selon le magazine Wired, le dispositif a été inspiré par un épisode de la série The Wire, dans lequel les protagonistes utilisent une balle de tennis équipée d’un microphone pour piéger un trafiquant de drogue. L’idée du GPS à la place du microphone a, pour sa part, été inspirée par la série Breaking Bad. « Dans Breaking Bad, la brigade des stups place un dispositif de suivi GPS sur un réservoir de produits chimiques pour voir qui les reçoit », a expliqué Kim Williams-Guillen, coauteure de l’étude, dans un communiqué.

― Photografiero / Shutterstock.com

Un premier essai qui a déjà donné des résultats très satisfaisants

Quant à savoir comment sont utilisés ces faux œufs pour piéger les braconniers, ils sont en fait placés dans des nids de véritables œufs de tortues de mer. Les chercheurs ont tenu à préciser que la présence des InvestEggator n’avait aucun effet nocif sur les véritables œufs. « Nous avons montré que le fait de placer un faux œuf dans un nid de tortue n’endommage pas les embryons en incubation », a expliqué Helen Pheasey, auteure principale de l’étude. Jusqu’à présent les chercheurs ont mis un œuf dans chaque nid sur quatre plages du Costa Rica. Au total, 101 œufs ont été disposés dans les nids et 25 d’entre eux ont été pris par des trafiquants.

Les chercheurs qui ont suivi les œufs ont constaté que la plupart des œufs volés n’avaient pas quitté la région, confirmant les soupçons selon lesquels le trafic se faisait en grande majorité à proximité de la zone de nidification. Selon les scientifiques, le fait de connaître cette information est très important dans la mesure où cela permet de cibler les efforts de conservation. « Nous pouvons désormais concentrer nos efforts sur la sensibilisation des communautés locales et orienter les forces de l’ordre vers ce problème local », a déclaré Helen Pheasey.

Si la majorité des œufs sont restés à proximité des lieux de nidification, l’un d’entre eux a cependant été emmené à 137 kilomètres de là, dans une propriété résidentielle, après avoir effectué un passage dans un supermarché. Malheureusement, tous les œufs n’ont pas réussi à tromper les braconniers. Les chercheurs ont récupéré six faux œufs sur la plage, suggérant qu’ils avaient été découverts et rapidement jetés par les trafiquants. Par ailleurs, il a également été constaté que certains des leurres qui sont restés dans les nids ont été endommagés, notamment au niveau des émetteurs, à cause de l’humidité, a rapporté le National Post. Certains faux œufs volés ont également rencontré des problèmes de transmission. Quoi qu’il en soit, les chercheurs comptent bien améliorer leur dispositif et leur technique. Ils prévoient même d’étendre l’utilisation de l’InvestEggator à d’autres espèces.  

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de