Cet étrange animal n’est ni une chauve-souris ni une araignée : découvrez le faucheux lapin

Filmée par le biologiste Andreas Kay dans les forêts de l’Équateur en juillet 2017, cette minuscule et adorable créature apparue il y a des millions d’années ne passe pas inaperçue avec sa tête ressemblant étrangement à celle d’un lapin. Découverte.

 

Son étrange paire d’excroissances le fait ressembler à un lapin

Que les arachnophobes se rassurent, cette étrange créature équatorienne n’est pas à proprement parler une araignée, mais un faucheux : un arachnide absolument inoffensif qui ne produit ni venin ni soie. Ce dernier dispose d’ailleurs de solides arguments pour réconcilier les plus phobiques d’entre nous avec sa grande famille (regroupant environ 8 000 espèces différentes), comme en témoigne son étrange tête surmontée de deux excroissances qui ne sont pas sans rappeler les oreilles d’un adorable petit lapin.

La partie inférieure du corps de Metagryne bicolumnata adopte une teinte jaune, tandis que sa tête sombre est munie de deux petits yeux rapprochés et perçants, qui ne sont pas sans rappeler le museau retroussé d’un lapin, au dessus desquels on trouve deux points jaunes, eux-mêmes surmontés par une paire d’excroissances qui complètent le « déguisement » de notre faucheux.

 

Un animal mystérieux apparu bien avant les dinosaures

Lorsqu’il s’est rendu dans les forêt de l’Équateur l’année dernière, Andreas Kay a eu la chance d’observer ce surprenant arachnide dans son habitat naturel, comme le montrent les images visibles ci-dessus. Le biologiste a également précisé sur son site web que les mystérieux faucheux sont apparus il y a plus de 400 millions d’années, et ont par conséquent côtoyé les dinosaures.

Décrit pour la première fois par l’arachnologiste allemand Carl Friedrich Roewer en 1959, le faucheux lapin continue de fasciner les scientifiques des décennies après sa découverte. Ces derniers cherchant notamment à comprendre les raisons de tels attributs physiques. Selon Andreas Kay : « Il est possible que ces tâches semblables à des yeux, associées à cette paire d’excroissances, aient pour but de tromper les prédateurs en leur donnant l’impression que la créature est plus grande qu’elle ne l’est réellement ».

Pour découvrir d’autres créatures étonnantes, on vous invite à jeter un œil au compte Flickr officiel du biologiste.

© Youtube

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux