— McLittle Stock / Shutterstock.com

Face aux dangers que représente la désinformation, la Commission européenne a décidé de s’emparer de cette question épineuse à bras-le-corps. Elle a annoncé pas moins de 9 millions d’euros pour créer un vaste réseau de centres de recherche pour contrer la désinformation.

La Commission européenne a décidé de lutter contre les fake news, et pour ce faire, elle y a mis les moyens. En effet, elle a annoncé débourser 9 millions d’euros pour mettre en place ce réseau. L’argent sera confié à l’Observatoire européen des médias numériques (EDMO), afin de « créer des pôles nationaux/multinationaux de recherche sur les médias numériques« .

La Commission explique que ces centres auront pour but de « détecter, analyser et divulguer les campagnes de désinformation au niveau national, multinational et européen ;
analyser l’impact des campagnes de désinformation sur la société et la démocratie ; promouvoir les activités d’éducation aux médias ; suivre les politiques des plates-formes en ligne et l’écosystème des médias numériques, en coopération avec les autorités nationales« . Jusqu’au 5 novembre 2020, un appel à propositions est lancé par la Commission pour savoir comment ces 9 millions vont être alloués.

Ce n’est pas la première fois que l’organe exécutif de l’Union européenne lutte contre les fake news. En 2018 déjà, un « code de bonnes pratiques » avait été lancé à destination des réseaux sociaux, contre la désinformation en ligne. Fin juin 2020, TikTok a annoncé avoir signé ce code. Pendant la pandémie de Covid-19, un certain nombre de fake news se sont propagées en masse sur Internet et les réseaux sociaux.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de