L’intérieur d’une cathédrale qui fait référence au christianisme © Pixabay

7. Les empereurs ont répandu le christianisme plus systématiquement qu’ils ne l’ont condamné

Pendant les règnes de Néron, Décius et Dioclétien, les chrétiens ont été publiquement sacrifiés afin de renforcer leurs gouvernements autoritaires. Tout a changé en 313 apr. J.-C., quand l’empereur Constantin s’est converti au christianisme qui est une religion monothéiste. Selon lui, Dieu choisit l’empereur comme représentant divin sur terre. Par conséquent, le successeur de Constantin, l’empereur Théodose, persécuta les non-chrétiens.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de