Une nouvelle enquête accablante vient de révéler que Facebook verse jusqu’à 20 euros par mois aux adolescents et jeunes adultes ayant installé sur leur smartphone une application qui épie leurs moindres faits et gestes. Explications.

 

Un accès total au contenu du smartphone pour 20 euros par mois

Le site spécialisé TechCrunch a révélé que Facebook a mis en place depuis 2016 un vaste programme de collecte de données personnelles auprès d’utilisateurs âgés de 13 à 25 ans. Afin de percevoir une rémunération allant jusqu’à 20 euros par mois, ceux-ci doivent installer une application nommée Facebook Research sur leur smartphone iOS ou Android, qui va scruter leurs moindres faits et gestes. Suite à la publication de l’enquête, le géant californien a confirmé l’existence de ce qu’il appelle « un programme de recherche ».

Les volontaires sont recrutés via des publicités ciblant principalement les adolescents. En installant l’application, ces derniers offrent à Facebook un accès total au contenu de leur smartphone : messages et photos postées via leurs applications de messagerie, mails, historique de recherche sur Internet, liste des applications et fréquence de leur utilisation et historique de leur localisation géographique. Toujours selon TechCrunch, la firme de Mark Zuckerberg leur demanderait également de lui fournir des captures d’écran de leurs achats Amazon.

 

L’application va être retirée de l’App Store

Suite à ces révélations, le réseau social s’est défendu via un communiqué de presse, précisant que « l’installation de l’application de recherche Facebook n’était pas comparable à de l’espionnage » dans la mesure où l’ensemble de ses utilisateurs « avaient donné leur assentiment et été rémunérés », et ajoutant que « moins de 5 % des personnes ayant effectivement participé à cette étude étaient des mineurs » qui avaient de toute façon « signé un document attestant de l’autorisation parentale ».

Une version largement remise en cause par des journalistes de la BBC, qui sont parvenus à télécharger facilement l’application en se faisant passer pour des adolescents de 14 ans, sans qu’une quelconque autorisation parentale ne leur soit demandée. Facebook a fait savoir que son programme de recherche allait être interrompu sur les appareils Apple, en raison de manquements aux règles de sécurité et de confidentialité fixées par la firme à la pomme, tout en précisant qu’une telle mesure n’était pas à l’ordre du jour pour les appareils Android. Apple a également décidé de bloquer toutes les applications utilisées en interne par Facebook sur son store, comme l’a rapporté The Verge

Cette pratique controversée permettrait notamment à Facebook d’espionner ses concurrents, et de connaître les tendances des jeunes utilisateurs afin de les cibler plus efficacement.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de