Selon de récentes révélations du New York Times, l’incontournable réseau social a permis à plusieurs entreprises influentes (Netflix, Apple, Microsoft, Spotify) d’accéder à une grande partie des données personnelles de ses millions d’utilisateurs, incluant notamment les messages privés.

 

Facebook a permis à des entreprises tiers d’accéder aux messages privés de ses utilisateurs

Il y a quelques semaines, une enquête effarante publiée par le New York Times révélait que différentes entreprises majeures, parmi lesquelles figuraient Netflix ou Spotify, s’étaient vues offrir un accès privilégié aux données personnelles de millions d’utilisateurs de Facebook. Le quotidien américain va aujourd’hui plus loin et précise que cet accès incluait également les échanges de messages privés, une pratique plus que douteuse que le réseau social a mise en place sans jamais avertir ses utilisateurs.

Après avoir consulté de nombreux documents confidentiels et s’être entretenu avec d’anciens cadres de la firme californienne, le New York Times a pu établir que quelques 150 entreprises partenaires avaient pu accéder aux données personnelles d’une grande partie des utilisateurs de Facebook entre 2010 et 2017, sachant que certaines de ces autorisations étaient encore effectives en 2018 et auraient notamment permis à Netflix, Spotify ou la Banque royale du Canada de lire les messages privés échangés par les utilisateurs de la plateforme et d’en écrire.

 

Un politique de confidentialité des plus controversées

Selon l’enquête, Facebook a également permis à Microsoft d’accéder aux informations présentes sur la page de profil de l’ensemble des contacts Facebook des utilisateurs de son moteur de recherche. Des échanges similaires ont eu lieu avec le géant de la vente en ligne Amazon, tandis qu’Apple a pu consulter la liste des contacts et des évènements prévus dans le calendrier des utilisateurs. La plupart des entreprises pointées du doigt ont depuis réagi en affirmant ne pas avoir été mis au courant de leurs privilèges.

Depuis maintenant quelques années, Facebook multiplie les échanges de données avec des services partenaires et des fabricants de smartphones afin de personnaliser l’expérience utilisateur en lui proposant des publicités ciblées, généralement basées sur ses centres d’intérêt et ses habitudes de navigation, et des fonctions sociales liées à sa liste d’amis. C’est cependant la première fois que l’existence d’autorisations permettant à une entreprise tiers choisie par Facebook d’accéder aux messages privés est mise en avant.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de