Rencontrez la famille Murphy dans F is For Family, le phénomène comique de Netflix qui vous plonge dans les 70’s !

Première série animée du comique américain Bill Burr, F is for Family à convaincu les amateurs de Netflix en proposant une histoire qui plonge le spectateur dans les années 70, « une époque où tu pouvais frapper ton enfant, fumer à l’intérieur et apporter une arme à l’aéroport. » Derrière un humour allant à l’encontre du politiquement correct se cachent des personnages touchants et écrits avec sincérité.

 

Frank Murphy (Bill Burr) est un père de famille typique des années 70 qui a cessé de rêver depuis déjà bien longtemps. Tempérament de feu et colérique trois fois par jour, c’est un vétéran de la guerre de Corée qui se retrouve à travailler en tant que manager des bagages à l’aéroport. Rien de très glamour, et c’est le but. Avec une tonne de petits détails, la série tente de nous plonger dans ce qu’était vraiment un foyer des années 70. Tout en y ajoutant sa part de fiction et d’humour exagéré, bien entendu. Frank tient énormément à sa famille, mais ne réagit pas toujours de la bonne manière et est à l’opposé des papas poules de l’époque actuelle.

 

cs-family-dinner

cs-family-sue

 

Autour de lui, on trouve d’abord sa famille avec Sue (Laura Dern, que vous connaissez de Jurassic Park). La mère au foyer collant parfaitement au stéréotype de la femme déprimée de sa vie monotone et sans extravagance. Elle s’occupe de la maison familiale placardée dans une impasse de quartier comme il y en a des centaines et a de moins en moins de choses à faire maintenant que les enfants sont assez grands pour vivre une vie plus ou moins autonome. Pour ce qui est des enfants, on a d’abord Kevin (Justin Long), un adolescent amateur de marijuana et de rock progressif qui se désintéresse de l’école.

La relation père-fils est d’ailleurs l’un des piliers de la première saison courte de six épisodes et on apprendra pourquoi Frank a du mal à se rapprocher émotionnellement de son fils. En revanche, sa « petite princesse » Maureen est intouchable. Complètement déjantée et presque sadique avec ses frères, beaucoup de ses gaffes passent inaperçues aux yeux de son père, surtout lorsqu’elle brime son petit frère Bill (Haley Reinhart), un enfant plutôt sensible qui n’arrive pas à rentrer dans le moule que lui présente son père. Alors que ce dernier veut qu’il agisse « comme un homme », le petit garçon peine à trouver la confiance en soi de suivre son propre chemin.

 

cs-family-kevin

 

Avec cette famille dysfonctionnelle et harmonieuse à la fois, la série nous livre une mosaïque d’histoires hilarantes et touchantes, bourrées de clins d’oeil et de références culturelles. Chaque épisode est une occasion pour la série de soulever la question du politiquement correct qui gangrène la culture depuis déjà quelques années. Problématique que soulève également South Park dans l’intégralité de sa dernière saison et que F is for Family souligne avec un angle complètement différent, mais tout aussi marrant.

À l’origine de cette série, il y a donc Bill Burr, l’un des comédiens américains les plus populaires de ces dernières années, connu pour son humour noir et satirique et pour son talent d’improvisation sur scène. Relation amoureuse, relation raciale, politiquement correct, égalité des sexes, religion et sport, voilà les sujets habituels du comédien qui anime aussi l’un des podcasts comiques les plus téléchargés depuis 2007. Et si sa tête vous dit quelque chose alors que vous n’avez jamais vu ses spectacles, c’est parce qu’il a joué dans plusieurs épisodes de Breaking Bad, dans un rôle beaucoup moins comique, mais avec tout autant de talent.

 

cs-family-bill

cs-family-netflix

 

Comme d’autres séries comiques du moment, F is for Family s’attaque en surface au politiquement correct et le fait de manière intelligente en superposant les problèmes de la société actuelle à ceux des années 70, mettant en relief le bon et le mauvais de chaque période. Au-delà de ça, on trouve une série avec beaucoup de coeur et des personnages crédibles même s’ils reprennent pour la plupart des archétypes déjà bien connus de la télévision. De quel personnage de la série vous sentez-vous le plus proche ?


Le poids le plus lourd soulevé avec une barbe est de 63,80 kilos

— @DailyGeekShow