― Daniel Samray / Shutterstock.com

La Fashion Week a eu lieu en dépit des conditions sanitaires, et aussi en dépit de la crise écologique. C’est dans ce contexte qu’une militante d’Extinction Rebellion s’est infiltrée dans le défilé de la marque Dior, pour dénoncer l’industrie la plus polluante du monde qui est promue lors de ces événements.

Même le patron de LVMH a pensé que cela faisait partie du défilé

Dans le jardin des Tuileries, abritée sous une cathédrale en toile, la Fashion Week s’est déroulée loin des regards. Mais peut-elle aujourd’hui prétendre se couper du monde extérieur, et nier la catastrophe écologique qu’elle y engendre ? « We are all fashion victims » (« Nous sommes toutes et tous des fashion victims »), dénonce la militante d’Extinction Rebellion qui a infiltré le défilé Dior ce mardi 29 septembre.

Mais l’aveuglement du public de la mode ne semble avoir aucune limite, puisque la militante est passée totalement inaperçue au milieu des mannequins Dior. Antoine Arnault, le directeur général de Berluti, n’a remarqué aucun problème : « Je pensais que ça faisait partie du défilé », dit-il interrogé par WWD.

Un message que l’industrie de la mode ne veut pas entendre

Même le président-directeur général du groupe LVMH, Sidney Toledano, à la tête de la Fashion Week, a eu beau se tenir aux premières loges de la scène, il a tout de même pris l’affiche d‘Extinction Rebellion (XR) pour l’oeuvre des créateurs qu’il soutient. « Je n’avais aucune idée de ce qu’il se passait », a-t-il avoué. « J’ai vu la fille passer, et il m’a semblé qu’elle marchait pour le défilé Dior. »

L’impact de l’industrie de la mode sur le climat, Sidney Toledano ne semble pas le voir arriver non plus, lorsqu’il affirme à WWD : « Je ne crois pas que nous détruisons la planète (…). Ce n’est pas nous qu’ils devraient pointer du doigt. Je crois qu’il y a des industries qui polluent bien davantage. » Interrogée par Fashionista, la manifestante de XR a argumenté dans le sens contraire, pour conclure : « A ce stade du dérèglement climatique, la seule solution est de produire moins. »

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de