— Tommy Larey / Shutterstock.com

« Toutânkhamon, le Trésor du Pharaon » a tout juste refermé ses portes ce dimanche soir. Avec 1.423.170 visiteurs en six mois venus admirer les trésors du jeune pharaon, qui a régné il y a plus de 3.300 ans, cette exposition à La Villette, située dans le nord de Paris, est devenue la plus visitée de l’histoire de France.

Un nombre record de visites pour les trésors cachés de l’Egypte

La richesse et la beauté des trésors de l’Egypte sont toujours très prisées par les visiteurs. Cette exposition a d’ailleurs battu le record de fréquentation précédemment détenu par « Toutânkhamon et son temps », surnommée « l’exposition du siècle » et inaugurée par André Malraux, ministre de la Culture à cette époque. Celle-ci avait attiré plus de 1.24 millions de visiteurs en 1967. Suite à son succès, elle avait été prolongée de deux mois et demi.

Malgré des prix élevés avec des billets à 24 euros pour les adultes et 18 euros pour les enfants de 4 à 14 ans, et sans réductions le week-end, l’exposition n’a pas empêché les Franciliens et autres visiteurs de se ruer vers les vitrines des richesses de l’égyptologie. 100 000 billets ont été proposés à des groupes scolaires et centres de loisirs. Un système de réservation en ligne avec différents créneaux horaires avait été mis en place afin d’éviter les files d’attente massives.

Déjà 150 000 billets avaient été réservés avant l’ouverture. Cette exposition a également permis de dynamiser à nouveau ce quartier de la capitale peu connu et peu fréquenté par les touristes. De plus, l’exposition a majoritairement attiré des Français (93.41 %) venant principalement d’Île-de-France. Françoise Benhamou, économiste de la culture, explique d’ailleurs qu’ « il y a une vraie différence avec la fréquentation du Louvre, aux 3/4 étrangère ».

— frlegros / Shutterstock.com

Une exposition en chemin vers une tournée mondiale

Les 150 objets trouvés en 1922 dans la tombe du pharaon, dont 60 sortaient pour la première fois de l’Egypte, et présentés lors de cette exposition, annonçaient déjà un tel succès. Objet rituels, bijoux en or, gravures… tous sont d’une richesse précieuse.

— frlegros / Shutterstock.com

L’exposition est née à la suite d’un transfert des collections du musée de la place Tahrir, au Caire, vers le futur musée national de Gizeh, près des pyramides. Cela a donc permis d’en faire exceptionnellement sortir de l’Egypte. Partie du Caire pour Los Angeles, avec 700.000 visiteurs, avant de regagner Paris, l’exposition doit désormais voyager jusqu’à Londres, où elle ouvrira à la Saatchi Gallery en novembre. Par la suite, une dizaine de métropoles auront la chance de l’accueillir jusqu’en 2024. Les trésors rejoindront ensuite le nouveau Grand Musée égyptien du Caire, aux côtés de fonds dédiés à Toutânkhamon.

Ainsi, la venue de millions de visiteurs passionnés et férus de culture égyptienne et de sa civilisation laisse espérer le succès du futur musée du Caire et des trésors des sites d’Egypte, a déclaré Khaled El-Anany, le ministre des Antiquités.

— Sean M Smith / Shutterstock.com

COMMENTEZ
3

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
2 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
ClaireRégineJuly Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
July
Membre
July

Le Pharaon a régné 3.3OO ans?

Claire
Invité
Claire

La première exposition a eu lieu en 1967 et non en 1927