— © Wild Bunch Germany – Les Miserables / Allocine

“Jusqu’ici tout va bien” : voici le nom de la future exposition inspirée des films La Haine et Les Misérables qui débarquera à la fin du mois d’août au Palais de Tokyo. Un projet pluridisciplinaire signé Ladj Ly et JR. 

Si “Jusqu’ici tout va bien” est le nom de la prochaine exposition du Palais de Tokyo inspirée des longs-métrages Les Misérables, sorti en 2019, et La Haine, sorti en 1995, il s’agit avant tout de l’une des répliques les plus marquantes de ce dernier film. C’est donc bel et bien de toute évidence que cet événement portera ce nom. Ce projet se fera sous forme de workshop à l’occasion duquel une trentaine d’élèves de l’école Kourtrajmé auront la chance de pouvoir créer une exposition capsule pluridisciplinaire. 

25 années séparent ces deux films césarisés. Malgré cela, ils sont dotés d’une intention commune : offrir une nouvelle vision de la banlieue et de sa condition sociale ainsi que des violences policières. La corrélation entre ces deux époques sera donc au cœur de cette exposition. 

Le commissaire de l’exposition, Hugo Vitrani, s’est exprimé auprès de Tsugi afin de faire part de l’objectif des étudiants sur le projet : « L’idée, c’est qu’ils répondent à la question : qu’est-ce qui leur fout la haine aujourd’hui ? Le but n’est pas qu’ils illustrent les films, mais qu’ils partent des constats et des sujets qui y sont évoqués pour créer des œuvres. Directement inspirées de scènes de ces films ou de situations vécues ou subies au quotidien, les œuvres produites se déploient à travers des sculptures, des installations, des courts-métrages ou des performances qui seront complétés par des interventions musicales, des débats réunissant des acteurs, artistes, musiciens, chercheurs, sociologues, militants… Le Palais de Tokyo se fera alors caisse de résonance de la parole de l’école Kourtrajmé. » L’école Kourtrajmé est un projet créé par Ladj Ly en 2018 et fortement soutenu par le collectif portant le même nom et fondé par Romain Gavras, Kim Chapiron et Toumani Sangaré en 1994. 

Rendez-vous le 29 août prochain jusqu’au 7 septembre pour découvrir cette nouvelle exposition, qui vous fera d’ailleurs patienter en attendant le prochain film de la trilogie que Ladj Ly a ouverte avec Les Misérables. Avez-vous hâte d’aller la visiter ?

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de