Dans le monde de la sécurité tactique, une avancée majeure a été réalisée avec le développement de l’ExoM Up-Armoured Exoskeleton. Cette technologie promet de transformer l’expérience des soldats et des policiers en unités tactiques en allégeant leur charge et en fournissant une protection balistique supérieure. 

L’ExoM a été conçu par Mehler Protection, une société allemande, en collaboration avec Mawashi Science & Technology du Canada et le GIGN, l’unité d’élite de la gendarmerie française. Cette collaboration internationale a abouti à un produit qui allie ingénierie de pointe et besoins pratiques des forces sur le terrain.

L’exosquelette est doté de panneaux blindés conformes à la norme européenne VPAM 8, ce qui lui permet de résister à des tirs de balles de 7,62 × 39 mm, similaires à celles utilisées dans les AK-47, à une distance d’environ 10 mètres. Sa structure en titane répartit efficacement le poids, transférant jusqu’à 70 % de la charge depuis les épaules de l’utilisateur vers le sol.

Un autre avantage clé de l’ExoM est sa capacité à préserver 99 % de la mobilité naturelle du porteur. Grâce à une colonne vertébrale flexible, une ceinture ajustable et des articulations mobiles au niveau des hanches, des genoux et des chevilles, l’utilisateur conserve presque toute son amplitude de mouvement habituelle.

Contrairement à certains autres exosquelettes, l’ExoM est un modèle passif, c’est-à-dire qu’il ne dépend pas d’actionneurs motorisés. Cette caractéristique élimine le besoin de batteries, réduisant ainsi le poids supplémentaire et les contraintes liées à la recharge, surtout dans des conditions de mission difficiles ou dans des zones reculées. Des informations supplémentaires sur le matériau balistique utilisé et le poids total de l’exosquelette sont attendues de Mehler Protection. Par ailleurs, un patient tétraplégique marche à nouveau en contrôlant par la pensée un exosquelette.

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments