Les spécialistes de la santé ont toujours mis en avant l’importance de pratiquer de l’exercice physique pour rester en bonne santé. Ce fait reste d’actualité en cette période de crise liée au coronavirus, dans la mesure où l’exercice aiderait à se protéger des complications mortelles de la maladie.

L’exercice favorise la production d’un antioxydant qui aide contre le SDRA

Des chercheurs de l’université de Virginie affirment que faire régulièrement de l’exercice peut réduire le risque de souffrir du syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA), une cause majeure de décès chez les patients atteints du coronavirus. En effet, le SDRA affecte entre 3 % et 17 % de tous les patients atteints du Covid-19, et selon les données des Centers for Disease Control and Prevention, entre 20 % à 42 % des patients hospitalisés pour le Covid-19 développent un SDRA.

Selon Zhen Yan, professeur de médecine cardiovasculaire à l’université de Virginie et auteur principal de l’étude, l’exercice stimule la production d’un antioxydant connu sous le nom de « superoxyde dismutase extracellulaire » ou SOD extracellulaire. C’est cet antioxydant qui aide à protéger contre les maladies pulmonaires aiguës et d’autres maladies respiratoires. Les recherches menées par le Dr Yan et son équipe ont également montré qu’une diminution de l’antioxydant est observée dans plusieurs maladies, notamment les maladies pulmonaires aiguës, les cardiopathies ischémiques et l’insuffisance rénale. Les résultats de leur étude ont été publiés dans la revue Redox Biology.

Ainsi, la recherche suggère que même une seule séance d’exercice augmente la production de l’antioxydant. « L’exercice régulier a bien plus d’avantages pour la santé que nous ne le savons. La protection contre cette maladie respiratoire grave n’est qu’un des nombreux exemples », a déclaré le Dr Yan dans un communiqué. Sur la base de leurs résultats, les chercheurs exhortent donc les gens à trouver des moyens de faire de l’exercice, même lorsqu’ils n’ont pas la possibilité de sortir de la maison. Le Dr Yan recommande notamment au moins 30 minutes d’exercice par jour.

— Goran Bogicevic / Shutterstock.com

Le SOD extracellulaire : une base potentielle pour la recherche d’un traitement contre le Covid-19

Outre le fait que l’exercice puisse aider à lutter contre le SDRA lié au coronavirus, les recherches du Dr Yan et de son équipe suggèrent également que l’antioxydant SOD extracellulaire pourrait être utilisé pour trouver un traitement contre le Covid-19. L’équipe a notamment cité comme exemple que le fait d’augmenter la production de cet antioxydant dans le corps pourrait aider à renforcer les poumons et permettre ainsi de lutter plus facilement contre le coronavirus. Par ailleurs, il est à savoir que des recherches antérieures ont déjà démontré l’efficacité de l’antioxydant pour lutter contre certaines maladies chroniques comme le diabète.

Pour en arriver à cette conclusion, les scientifiques de l’université de Virginie ont examiné 120 études antérieures. En revanche, certains experts de la santé ont émis des réserves sur l’importance du SOD extracellulaire et de la pratique de l’exercice physique pour lutter contre le coronavirus. « Je dirais qu’il y a peu de preuves pour soutenir l’exercice comme facteur préventif dans le développement ou la résolution du SDRA », a déclaré le Dr Craig Weinert, pneumologue et médecin de soins intensifs à l’université du Minnesota, à Business Insider. Quoi qu’il en soit, on peut affirmer que faire de l’exercice est un moyen très important pour renforcer le système immunitaire et le système respiratoire, et jusqu’à présent, cela reste l’un des meilleurs moyens pour combattre le Covid-19.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de