― JBOY/Shutterstock.com

Contrairement aux idées reçues, les États-Unis et la Russie pourraient avoir plus en commun qu’on ne le croit… à commencer par leur proximité géographique ! Si à première vue ces territoires semblent en effet très éloignés l’un de l’autre, ils sont en fait bien plus proches qu’on ne le croit, grâce à la présence du détroit de Béring, qui érige leur frontière commune. Ils y possèdent chacun deux petites îles, situées à seulement 3 kilomètres l’une de l’autre.

C’est donc le célèbre détroit de Béring qui unit la Russie et les Etats-Unis en leur offrant une frontière maritime commune. Reliant l’océan Pacifique et l’océan Arctique, cette vaste étendue d’eau, large de pas moins de 85 kilomètres et encadrée par la Sibérie et l’Alaska, relie les deux puissances mondiales qui y possèdent en effet chacune deux îles. Située à l’est, la petite Diomède se trouve du côté de l’Alaska, ce qui en fait par conséquent un territoire américain. Quant à la grande Diomède, située à trois kilomètres, elle se situe du côté de la Sibérie, sur le territoire russe. Par ailleurs, la grande Diomède a la réputation d’être le territoire le plus occidental de l’Asie.

En plus de leur proximité, les deux îles ont la particularité d’être toutes deux situées à deux fuseaux horaires très différents : elles sont même divisées par la ligne de changement de date. Un jour entier sépare donc la petite et la grande Diomède dans leurs calendriers respectifs. Comme 24 heures séparent donc les deux îles, il est possible, symboliquement, de regarder « le jour d’après » se dérouler en Russie depuis l’île américaine.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de