― Halfpoint / Shutterstock.com

La rentrée des classes a eu lieu mardi dernier. Trois jours plus tard, Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, a annoncé que de nombreuses classes et écoles ont dû fermer leurs portes après la détection de plusieurs cas de Covid-19. Une nouvelle qui inquiète particulièrement les parents qui ont peur de revivre une nouvelle fois l’épisode du confinement.

250 protocoles lancés quotidiennement

Au total, une centaine de classes et vingt-deux établissements, dont dix en métropole et douze à La Réunion, ont dû fermer leurs portes depuis la rentrée scolaire en raison de cas avérés de Covid-19. D’après Jean-Michel Blanquer, il s’agirait d’un petit chiffre étant donné qu’il y a actuellement 60 000 établissements existants en France. Outre ces fermetures totales, le ministre a également rapporté la fermeture d’une centaine de classes.

« Ça varie évidemment chaque jour », a-t-il ajouté, précisant qu’environ 250 protocoles étaient lancés chaque jour pour des suspicions de Covid-19. Au total, environ 750 suspicions de cas de Covid-19 ont été enregistrées chez des élèves ou personnels des établissements scolaires au cours de la semaine dernière. Ces dernières seraient liées à des facteurs externes à l’école, notamment à des personnes ayant contracté le virus avant la rentrée.

La rentrée s’est bien passée

Le Premier ministre Jean Castex assure que la rentrée s’est bien passée, avec très peu d’élèves et d’enseignants manquant à l’appel. « On ne peut pas dire qu’il y a de plus en plus d’écoles qui ferment. Il y a des endroits localisés – mais c’était tout à fait prévu – où l’on constate que des enfants et des personnels ont le virus », a-t-il déclaré à l’occasion d’un déplacement à Châlons-en-Champagne.

De son côté, Jean-Michel Blanquer a rappelé qu’en cas de suspicion de Covid-19, la procédure est toujours la même. L’enseignant ou l’élève est immédiatement isolé et doit rester chez lui. Les autorités sanitaires s’occupent ensuite d’établir les cas-contacts, effectuent les tests et établissent les mesures à prendre. L’on passe ensuite à la fermeture de l’établissement si plus de trois personnes sont testées positives.

Le ministre de l’Éducation nationale a indiqué qu’un dispositif permettant aux parents d’arrêter de travailler en cas de fermeture de la classe ou de l’école de son enfant était en cours d’étude. En revanche, le dispositif d’accompagnement en cas de reconfinement local reste encore flou. Le ministre de l’Éducation nationale assure qu’un protocole est déjà prévu. Cependant, il n’a donné aucun détail à ce sujet.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de