– Studio Romantic / Shutterstock.com

Le monde attend depuis longtemps un vaccin efficace contre le VIH. Jeudi 19 août dernier, l’entreprise de biotechnologie Moderna a commencé son essai clinique pour tester un vaccin contre le virus du sida. Il s’agit du premier essai clinique humain pour ce vaccin à ARN messager.

Deux versions du vaccin sont testées

Selon la fiche de cet essai publiée le 11 août dernier sur ClinicalTrials, sa phase 1 sera effectuée sur 56 personnes âgées de 18 à 50 ans non infectées et en bonne santé. Il est à noter que Moderna teste deux versions de son vaccin qui est officiellement appelé mRNA-1644. Les sujets seront divisés en quatre groupes. Deux recevront un mélange des deux versions du vaccin et deux recevront l’un ou l’autre. Tous les groupes prendront connaissance de ce qu’ils recevront.

Ce vaccin devrait permettre le développement de cellules immunitaires mémoires chez les patients. Cette phase 1 permettra entre autres de vérifier s’il engendre bien une réponse immunitaire efficace avec la production d’anticorps protecteurs durables ainsi que de définir la dose et la fréquence d’administration pour les études suivantes. En outre, le but de cette phase est d’évaluer la sécurité du vaccin sous strict contrôle médical. Les chercheurs devront notamment vérifier s’il ne déclenche pas d’effets secondaires inattendus ou dangereux.

Le vaccin ne sera pas disponible avant des années

Hors contexte de pandémie, les différentes phases avant la mise sur le marché d’un vaccin prennent environ une dizaine d’années. Concernant le Covid-19, les chercheurs ont rapidement trouvé des vaccins, car ce genre de virus est relativement compris par les scientifiques. En revanche, le virus du sida est difficile à cibler, car il se transmet d’une cellule à une autre et peut rester en dormance dans la cellule infectée et se réactiver n’importe quand.

Pour ce vaccin contre le VIH, la phase 1 devrait prendre fin courant 2023. Si les résultats sont positifs, il faudra ensuite entrer en phase 2 et en phase 3. En parallèle, l’entreprise de biotechnologie Moderna développe d’autres vaccins, dont un autre contre le VIH et un autre contre le virus zika.

« De 2010 à 2015, un total de 526,6 milliards de dollars a été dépensé au niveau mondial pour soigner, traiter ou prévenir le VIH, ce qui représente un fardeau financier significatif », a indiqué Moderna. Nous espérons ainsi que les résultats de cet essai clinique seront positifs.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de