© Lay Win

Depuis quelques années, les médias parlent souvent d’espèces menacées ou disparues. Ainsi, cette nouvelle en provenance d’Asie du Sud-Est devrait ravir les défenseurs de l’environnement et de la faune sauvage. Le Fonds mondial pour la nature rapporte que 224 nouvelles espèces ont été découvertes dans la région du Grand Mékong au cours de l’année 2020.

3 000 espèces découvertes dans la région depuis 1997

224 nouvelles espèces ont été découvertes dans le Grand Mékong, selon un rapport. La région du Grand Mékong s’étend de la Thaïlande en passant par le Myanmar, le Laos, le Cambodge et jusqu’au Vietnam. Il s’agit d’un lieu particulièrement riche en biodiversité en raison de ses paysages variés. 224 nouvelles espèces ont été découvertes au total, dont 155 plantes, 16 poissons, 17 amphibiens, 35 reptiles et un mammifère.

Ces nouvelles découvertes ramènent à 3 007 le nombre d’espèces animales et végétales découvertes dans le Grang Mékong depuis 1997. « Avec plus de 3 000 nouvelles espèces découvertes au cours des 24 dernières années, la région du Grand Mékong est sans aucun doute une région de premier plan pour la découverte d’espèces  au niveau mondial. Ces espèces extraordinaires et magnifiques sont les produits de millions d’années d’évolution, mais elles sont aussi extrêmement menacées  : de nombreuses espèces se sont éteintes avant même d’être découvertes. Elles ont besoin de notre plus grand respect, de notre plus grande attention et d’actions urgentes pour protéger leurs habitats et minimiser leur exploitation », a expliqué K. Yoganand, responsable régional de la vie sauvage au WWF-Grand Mékong.

Les nouvelles espèces sont menacées d’extinction

Le singe Langur de Popa figure parmi les nouvelles espèces découvertes en 2020. Ce petit primate mesurant entre 50 et 60 centimètres a été découvert dans les forêts reculées de la Birmanie. Il tire son nom du volcan éteint du mont Popa. L’espèce compte moins de 250 individus. Elle est menacée en raison de la déforestation, la chasse et l’agriculture.

En outre, les chercheurs ont également découvert l’Artocarpus montanus, une espèce de mûrier des montagnes ; l’Amomum foetidum, une plante de la famille du gingembre ; la grenouille cornue du mont Ky Quan San ; le triton noueux brun-orange de Thaïlande ; la grenouille à grosse tête du Viêt Nam et du Cambodge ; le serpent Pareas geminatus du Laos et autres.

Malheureusement, bon nombre de ces nouvelles espèces sont menacées d’extinction. Le WWF appelle ainsi les gouvernements de la région du Grand Mékong à renforcer la protection des zones et espèces concernées.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments