ours polaire
― Keith Levit / Shutterstock.com

La crise climatique est à l’origine de la disparition de plusieurs espèces depuis quelques années. Selon de nouvelles recherches, plus d’un dixième des espèces animales et végétales sur Terre pourraient disparaître d’ici la fin du siècle si la tendance actuelle se poursuit.

Une étude inédite

Pour cette étude publiée dans la revue Science Advances, le Dr Giovanni Strona de l’université d’Helsinki et le professeur Corey Bradshaw de l’université Flinders ont réalisé des modélisations sur plusieurs centaines de milliers d’espèces en prenant en compte les « co-extinctions », c’est-à-dire les interconnexions entre la disparition de différentes espèces. « Cette étude est unique car elle tient également compte de l’effet secondaire sur la biodiversité, en estimant l’effet de l’extinction des espèces dans les réseaux trophiques locaux au-delà des effets directs », ont déclaré ses auteurs.

A l’aide d’un superordinateur, les scientifiques ont créé des espèces virtuelles évoluant sur une planète virtuelle, simulant les différents degrés de changement climatique. Résultats : 6 % des animaux et 10 % des plantes pourraient disparaître d’ici 2050 et jusqu’à 27 % d’ici 2100 si l’on se base sur un scénario modéré de réchauffement climatique.

En revanche, dans le pire des scénarios de réchauffement climatique, jusqu’à 27 des animaux et des plantes pourraient disparaître d’ici la fin du siècle.

grenouille
— davemhuntphotography / Shutterstock.com

Des résultats pessimistes

« Les résultats démontrent que les interconnexions au sein des réseaux trophiques aggravent la perte de biodiversité (…) Chaque espèce dépend des autres d’une manière ou d’une autre », a déclaré le professeur Corey Bradshaw. Il explique qu’une espèce prédatrice risque également de disparaître si sa proie disparaît. De même, une plante à fleurs ne pourrait pas survivre sans les pollinisateurs.

La publication de cette étude est tombée au cours de la COP15, qui s’est tenue à Montréal du 7 au 19 décembre 2022. Conscients des conséquences dramatiques du changement climatique, un peu moins de 3 000 scientifiques ont appelé les gouvernements à prendre des mesures sérieuses contre la surconsommation des ressources de la Terre.

Les résultats de cette étude vous inquiètent-ils ?

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments