Découvrez GJ 1132b, l’exoplanète la plus prometteuse pour enrichir notre connaissance de l’univers

naine-rouge-une-3 Une planète et sa naine rouge via Shutterstock

La quête spatiale de l’humanité ne cesse d’enrichir ses connaissances cosmologiques. Mais un évènement pourrait bien marquer un véritable palier dans l’exploration de l’univers : la découverte de GJ 1132b, une planète rocheuse située non loin de la Terre et qui pourrait posséder une atmosphère. SooCurious vous présente cet incroyable monde et son intérêt scientifique.

C’est grâce au projet MEarth, qui recherche des exoplanètes à travers l’univers, que les scientifiques ont découvert GJ 1132b. Grâce à son incroyable réseau de télescopes robotisés de 40 cm de large, l’observatoire interaméricain du Cerro Tololo, au Chili, a pu détecter un monde jusque-là méconnu : GJ 1132b.

 

L’observatoire du Cerro Tololo : 

Observatoire-Espace

GJ 1132b, ce n’est pas la porte à côté. Et pourtant. Située à 39 années-lumière de la Terre, cette planète rocheuse est une de nos voisines les plus proches. C’est d’ailleurs ce qui rend ce monde hostile particulièrement intéressant. Bien sûr, pas question de coloniser l’objet céleste ou même d’y envoyer une sonde, mais l’étude approfondie de GJ 1132b pourrait tout de même nous en apprendre beaucoup.

GJ 1132b a des dimensions et des caractéristiques qui la rendent comparable à notre propre monde : elle pèse 1,2 fois plus lourd que la Terre et est légèrement plus grande, avec un rayon 16 % supérieur. Mais surtout, c’est une planète rocheuse, très certainement dotée d’une atmosphère. Et c’est justement ce qui la rend si attrayante. Grâce à sa proximité, les astronomes espèrent bientôt pouvoir observer GJ 1132b, notamment grâce au télescope spatial James Webb, dont le lancement aura lieu en 2018, et qui devrait prendre le relais d’Hubble pour étudier l’atmosphère d’une multitude d’exoplanètes.

 

Le télescope spatial Hubble : 

Hubble

Grâce à ces futures observations de l’objet nouvellement découvert, les scientifiques espèrent en apprendre davantage sur le processus de formation des planètes rocheuses, sur l’effet à long terme d’une étoile sur une atmosphère ou encore sur les naines rouges. Car c’est une autre particularité de GJ 1132b : elle orbite autour d’une étoile de type M (ou naine rouge), plus petite et plus froide que le Soleil. Les chercheurs espèrent donc en tirer un grand nombre d’enseignements relatifs à ces astres trop méconnus.

Ainsi, les scientifiques espèrent en apprendre beaucoup sur les naines rouges, comme par exemple, l’effet de ce type d’astre sur leurs planètes, et sur les atmosphères de celles-ci. Ce dernier point pourrait permettre aux scientifiques de déterminer si une planète à proximité d’une naine rouge peut potentiellement abriter la vie, ou si l’étoile de type M rend tout développement impossible.

 

GJ 1132b ressemblerait à Vénus, un monde chaud et hostile : 

Vénus

GJ 1132b est donc une fantastique découverte par sa proximité avec notre monde : jusqu’alors, presque 2000 exoplanètes avaient été découvertes durant les 20 dernières années. Mais aucune d’entre elles n’avait pu permettre une observation d’aussi près, et donc aussi détaillée. Pas question, en revanche, d’espérer coloniser cette nouvelle planète, qui ressemble davantage à Vénus qu’à notre Terre : sur GJ 1132b, la température dépasse les 200 °C et ne permet pas d’abriter la vie telle que nous la connaissons.

 

Cette découverte est incroyablement encourageante. A moyen terme, elle devrait nous permettre d’en apprendre énormément sur plusieurs objets et phénomènes cosmiques. L’Homme augmenterait ainsi ses connaissances cosmologiques, ce qui lui permettrait sans doute de mieux comprendre sa propre planète, et peut-être, de développer de nouvelles technologies. Si le sujet vous intéresse, découvrez également 11 engins extraordinaires sans lesquels l’Homme n’aurait pas pu explorer l’Univers. Êtes-vous enthousiaste à l’idée que l’on étudie GJ 1132b ou pensez-vous qu’on ne récoltera les fruits de ces observations que dans de nombreuses années ?


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux