Au fil du temps, les parents ont développé tout un arsenal de stratégies, plus ou moins efficaces, pour parvenir à faire manger des légumes verts à leurs enfants. Si la force et la ruse ont échoué, la psychologie pourrait bien vous aider, comme le montre cette nouvelle étude.

Diminuer les quantités pour donner le goût des légumes et des fruits aux enfants

Exerçant à l’École Kellogg, Michal Maimaran et Yuval Salant n’imaginaient probablement pas que leur petite escapade dans un restaurant japonais en compagnie de leurs enfants leur permettrait de mettre en évidence une technique psychologique que tout parent éprouvant des difficultés à faire manger des légumes à sa progéniture espère secrètement. Après avoir commandé des petits pains à l’avocat, les deux professeurs ont constaté que leurs enfants, qui n’avaient jamais été de grands amateurs de ce fruit, extrayaient les morceaux d’avocat des pains et les mangeaient.

Lorsque Maimaran et Salant ont commandé une assiette d’avocats, leurs enfants les ont dévorés en un temps record, ce qui les a poussés à s’interroger sur les raisons de cet amour soudain pour le fruit. Peut-être que cela avait un rapport avec la faible quantité d’avocat dans les pains ? Sachant que frères et sœurs ont tendance à se battre pour n’importe quelle ressource limitée, les parents pourraient probablement tourner cette technique à leur avantage pour leur donner le goût des légumes verts. Afin de s’en assurer, ils se sont rendus dans une école maternelle locale afin d’y mener diverses expériences.

Des résultats impressionnants

Au cours des expériences, les deux professeurs ont laissé à la disposition d’enfants de quatre à cinq ans des jouets amusants ainsi que divers fruits et légumes. Et il se trouve que lorsque ceux-ci étaient disponibles en quantité limitée (qu’il s’agisse de LEGO, de carottes ou de raisins), les enfants avaient tendance à en réclamer davantage. Selon Kellogg Insight : « En moyenne, le groupe d’enfants ayant reçu des quantités limitées de carottes en a mangé 50 % plus que l’autre. 96 % d’entre eux les trouvaient également délicieuses, contre seulement 67 % dans le groupe ayant reçu des quantités non limitées. »

Cette technique étonnante devrait permettre à de nombreux parents de réconcilier leurs enfants avec les légumes verts. En suggérant que vous n’avez à votre disposition qu’une quantité limitée de légumes, ou en leur proposant ce type d’aliment de façon moins régulière, vous augmenterez largement les chances qu’ils les apprécient, et par extension qu’ils se mettent à en manger davantage par la suite. Comme l’a précisé le professeur Maimaran : « Si vous voulez que vos enfants se mettent à manger des fruits ou des légumes, diminuez les quantités. »

Pour donner le goût des légumes verts à vos enfants, adoptez la maxime « moins c’est plus ».

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de