Elon Musk propose des vols low cost pour Mars dès 2024

Elon Musk, le patron de SpaceX, veut nous envoyer sur Mars. Dans un nouvel article, il dévoile un peu plus en détails les plans de cette aventure spatiale. Au programme : un premier départ pour 2024 et des vols qui se veulent « abordables ». Mais il se pourrait bien que Mars ne soit qu’une étape dans le projet bien plus vaste d’Elon Musk.

OBJECTIF MARS

Il y a quelques jours, Elon Musk avait annoncé le premier lancement de Falcon Heavy, la nouvelle fusée de sa compagnie SpaceX, d’ici 3 à 4 mois. Une étape importante pour l’homme d’affaires et inventeur, car ce nouveau vaisseau a été conçu pour soutenir les futures expéditions de SpaceX, et notamment emmener les premiers hommes sur Mars. Et si la compagnie a déjà prévu une expédition touristique sur la Lune en 2018, l’objectif principal de la compagnie reste avant tout la planète rouge.

Envoyer des hommes sur Mars est l’une des priorités d’Elon Musk depuis des années. Fin septembre 2016, il avait profité du 67e Congrès international d’astronautique de Guadalajara pour présenter les grandes lignes de son projet. Dans un article, publié le 15 juin 2017, dans la revue New Space, il nous donne plus de détails sur ce fameux projet de conquête martienne et sur les étapes nécessaires à sa réalisation.

UN VOL « LOW COST »

Elon Musk a affiché son objectif : une première mission habitée vers Mars d’ici 2024. Surtout, le patron de SpaceX veut offrir la possibilité au plus grand monde de faire partie de cette aventure spatiale, en proposant des voyages « low cost » tarifés à 200 000 dollars. Un prix certes élevé, mais bien loin des milliards prévus pour envoyer les premiers astronautes vers Mars. Ambitieux, Elon Musk prévoit un départ vers Mars touts les 26 mois et espère ainsi peupler la planète rouge d’un million de colons d’ici cinquante à cent ans.

Un objectif qui, pour être atteint, va jouer sur la réutilisabilité. Les lanceurs de SpaceX pourront être utilisés plus d’un millier de fois. Quant aux navettes, qui embarqueront une centaine d’aventuriers de l’espace par vol, elles pourront retourner sur Terre une fois les voyageurs déposés sur leur nouvelle planète. Elon Musk a aussi tout prévu pour rendre le long trajet vers Mars le plus agréable possible. Ses navettes intégreront donc un cinéma, une salle de jeux ou encore des restaurants. De quoi garantir le confort des passagers.

FAIRE DE L’HUMANITÉ UNE ESPÈCE MULTI-PLANÉTAIRE

Évidemment, le voyage sur Mars n’est pas sans risques. Elon Musk lui-même souligne qu’il ne peut pas garantir de billet retour aux premiers explorateurs qui devront faire face aux risques du vol spatial, mais aussi aux conditions de vie particulièrement difficiles de la planète rouge. Mais ces dangers ne semblent pas arrêter Elon Musk, qui voit dans la colonisation une première étape vers un projet bien plus vaste de conquête de l’espace.

Le patron de SpaceX veut véritablement « faire de l’humanité une espèce multi-planétaire », un objectif qui serait notamment pour lui le moyen de « sauver » notre espèce face aux dangers qui la menacent. Dans une interview pour CNN en début d’année, il évoquait déjà cette question et déclarait : « une civilisation multi-planétaire a plus de chance de vivre plus longtemps qu’une civilisation limitée à une seule planète ». En attendant de voir son rêve se réaliser, Elon Musk nous donne donc rendez-vous en 2024 pour un premier départ habité vers Mars.


Le basenji est le seul chien au monde qui n’aboie pas

— @DailyGeekShow