L’élevage en cage est une abomination : mettons à genoux l’Union européenne pour l’interdire

Afin d’interdire l’élevage en cage, plus d’une centaine d’ONG, soutenues par de nombreuses personnalités, viennent de lancer une pétition d’envergure. Si celle-ci récolte un million de signatures, l’Union Européenne sera forcée de se prononcer sur cette pratique, dont la cruauté est régulièrement pointée du doigt.

 

« Pour une nouvelle ère sans cage »

Régulièrement dénoncé et considéré comme une pratique particulièrement cruelle, l’élevage en cage se retrouve au cœur d’une importante campagne médiatique lancée par plus d’une centaine d’ONG, parmi lesquelles figurent notamment la fondation 30 millions d’amis et la SPA. Celles-ci sont soutenues dans leur combat par des personnalités de tous bords, qui se sont réunies le 10 octobre à Paris afin d’exposer ce projet, baptisé « Pour une nouvelle ère sans cage », en se faisant notamment enfermer symboliquement dans une cage.

Selon les chiffres dévoilés par le CIWF France (Organisation dédiée au bien-être des animaux d’élevage), à l’origine de cette initiative, ce sont en effet près de 370 millions d’animaux, dont 90 millions en France, qui sont élevés dans des conditions insoutenables en Europe et végètent dans des cages exigües. Comme le précise l’organisation : « Les animaux sont des êtres sentients, capables de ressentir de la peine et de la joie. Enfermés dans des cages sans jamais pouvoir en sortir, ils endurent d’immenses souffrances, leurs mouvements sont limités, et ils n’ont pas la possibilité d’exprimer leurs comportements naturels ».

 

Un million de signatures nécessaires pour que l’UE se prononce officiellement sur la question

Prônant « des pratiques d’élevage respectueuses du bien-être des animaux de ferme et des alternatives à l’élevage intensif », le CIWF vient de lancer une Initiative citoyenne européenne destinée à amener le dossier devant la Commission Européenne, afin que cette dernière soit contrainte de se prononcer officiellement sur la question de l’élevage en cage, sans nécessairement être forcée de légiférer.

Pour que cette initiative atteigne son but, les 130 ONG disposent d’un an maximum pour obtenir un million de signatures au sein d’au moins sept pays de l’Union Européenne. Un site sécurisé vient d’ailleurs d’être mis en ligne afin que les internautes européens qui le désirent se prononcent en faveur du projet (directement en ligne, ou en téléchargeant un formulaire imprimable).

Un objectif largement atteignable si l’on se base sur l’Eurobaromètre de la Commission européenne de 2016. À l’époque, 89 % des citoyens européens interrogés souhaitaient en effet une législation européenne afin de garantir le bien-être des animaux d’élevage.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux