C’est une catastrophe écologique sans précédent : des centaines d’éléphants ont été retrouvés morts au Botswana. Pour l’instant, on ignore encore ce qui a causé le décès de ces pachydermes, mais la maladie du charbon ou des actes de braconnage ont été exclus des causes possibles. Des enquêtes sont en cours pour découvrir ce qui s’est réellement passé.

Le Covid-19 évoqué comme cause possible du décès des éléphants

Des rapports inquiétants faisant état d’une mortalité massive d’éléphants ont été signalés au Botswana. Jusqu’à présent, plus de 350 carcasses d’éléphants ont été repérées depuis le mois de mai. La majorité des carcasses ont été trouvées dans le delta de l’Okavango, et un grand nombre d’entre eux se trouvaient aux alentours des points d’eau de la région. Ce désastre écologique a alarmé les autorités concernées. « C’est une mort massive à un niveau qui n’a pas été vu depuis très, très longtemps. C’est totalement sans précédent en termes de nombre d’éléphants morts en un seul événement sans lien avec la sécheresse », a déclaré le Dr Niall McCann, directeur de la conservation de l’organisation caritative britannique National Park Rescue.

Par ailleurs, en plus des carcasses, des éléphants en piteux état ont également été observés dans la région. Ces derniers étaient faibles, léthargiques et avaient du mal à se déplacer. « On a observé un éléphant tournant en rond et incapable de changer de direction en dépit des encouragements des autres membres de la troupe », a rapporté Michael Chase, directeur de l’ONG Elephants Without Borders, qui a réalisé un rapport sur ces décès massifs d’éléphants. Malgré les enquêtes réalisées depuis la première vague de décès, les scientifiques et les responsables locaux ignorent ce qui a pu causer des décès massifs chez les éléphants.

Quoi qu’il en soit, les experts pensent que les deux principales possibilités sont l’empoisonnement ou un pathogène inconnu. Le Covid-19 a également été mentionné comme une cause possible. En revanche, la maladie du charbon, ou anthrax, a été exclue des causes possibles. Le braconnage ne fait pas non plus partie des causes possibles, étant donné que les carcasses ont toutes été trouvées intactes. En effet, les défenses des éléphants étaient encore présentes, et aucune carcasse de charognard n’a été observée aux alentours, ce qui aurait dû se produire si les bêtes avaient été empoisonnées par du cyanure.  

— senee sriyota / Shutterstock.com

Une enquête retardée par la pandémie de coronavirus

Concernant la suite de l’enquête sur ce phénomène inquiétant, des prélèvements ont été réalisés sur les éléphants décédés, et les scientifiques espèrent que les résultats des analyses donneront plus d’informations sur la cause des décès. Selon The Guardian, les résultats des tests ne devraient pas être disponibles avant environ deux semaines. Le Dr Cyril Taolo, directeur par intérim du département de la faune et des parcs nationaux du Botswana, a expliqué à The Guardian que la pandémie mondiale de coronavirus a entravé la capacité du gouvernement à envoyer les échantillons en laboratoire rapidement.

« Nous commençons maintenant à en émerger et c’est pourquoi nous sommes maintenant en mesure d’envoyer les échantillons à divers laboratoires », a cependant ajouté Taolo. À noter également que ces morts mystérieuses d’éléphants sont exclusivement localisées au Botswana, et dans nul autre pays voisin. C’est d’autant plus inquiétant puisque le Botswana a la plus grande population d’éléphants du monde, et que ces pachydermes sont maintenant menacés par le spectre d’une potentielle épidémie mortelle. Rappelons également que le Botswana a déjà perdu une centaine d’éléphants en 2019 à cause d’une épidémie d’anthrax et de la sècheresse.  

3
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
2 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
3 Auteurs du commentaire
magnanDenis ROUALETDZIM Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
DZIM
Invité
DZIM

Au Botswana, la chasse aux éléphants a été réouverte car leur nombre est trop important et créait beaucoup de degats sur les récolte. Alors à celui qui écrit cet article, renseignez vous bien mieux. Les décès ne sont pas accidentels ou de maladies quelqconques

chlinilolo
Membre
chlinilolo

il y a quelques années, dans une région d’Afrique, de nombreux animaux et même des humains étaient morts de manière mystérieuse. Bien plus tard, il avait été trouvé que des dégagements de gaz mortels s’étaient effectués de préférence près et ou dans des étendues d’eau.. je n’ai aucune idée si… Lire la suite »