— Trevor Bexon / Shutterstock.com

Les Américains ont choisi, Joe Biden sera le prochain président des États-Unis. Le président sortant, Donald Trump, n’est cependant pas prêt à admettre sa défaite. Ce dernier a notamment évoqué des fraudes électorales pour désavouer son adversaire. Les autorités électorales sont cependant catégoriques, il n’y a aucune preuve qu’il y ait réellement eu des fraudes.

Une déclaration pour mettre un frein à la campagne de désinformation de Donald Trump

Le spectre de la fraude a déjà été soulevé à plusieurs reprises par Donald Trump et ses alliés républicains tout au long de la saison de la campagne. Après que suffisamment de votes ont été comptés pour pouvoir dire que son adversaire démocrate a gagné les élections, Trump a continué de multiplier ses tentatives afin de semer le doute sur la validité des résultats des élections présidentielles. Les problèmes signalés par la campagne de Trump concernent notamment de petits problèmes de signatures, d’enveloppes secrètes et de cachets sur les bulletins de vote par la poste.

Mais d’autres accusations plus graves – comme un décompte falsifié par les responsables électoraux ou des bulletins de vote collectés et jetés par ces derniers – ont également été répandues ces derniers temps. Si les réseaux sociaux ont beaucoup de mal à gérer la désinformation liée à ces affirmations de fraudes, de nombreuses autorités électorales ont décidé d’éclaircir la situation en notant que, jusqu’à présent, il n’y a aucune preuve de fraude. Une coalition de responsables fédéraux et étatiques américains, dont l’un dépend de la sécurité intérieure, a en effet déclaré n’avoir aucune preuve que les votes aient été compromis ou modifiés.

— Evan El-Amin / Shutterstock.com

Le président sortant continue de refuser d’admettre sa défaite

« L’élection du 3 novembre a été la plus sûre de l’histoire des États-Unis. Il n’existe aucune preuve d’un système de vote ayant effacé, perdu ou changé des bulletins, ou ayant été piraté de quelque façon que ce soit », a déclaré la coalition dans un communiqué de presse. Cela fait écho aux affirmations des experts électoraux qui ont également écarté l’occurrence de grandes irrégularités, a rapporté The Guardian. Outre les déclarations de la coalition, le New York Times a également contacté plusieurs responsables électoraux, et ces derniers ont également affirmé qu’il n’y a aucune preuve substantielle de fraude.

Dans son rapport, le journal a en effet rapporté que si certains États ont effectivement signalé quelques soucis communs à toute élection, aucun problème du niveau de gravité largement dénoncé par Trump n’a été rencontré. Malgré ces nombreuses déclarations qui écartent les possibilités de fraudes durant l’élection, Donald Trump continue jusqu’à présent de refuser à concéder sa défaite. D’ailleurs, il est encore décidé à lancer des poursuites judiciaires pour invalider les résultats actuels de l’élection. Des experts estiment cependant qu’une telle procédure serait inutile, a rapporté DW.

En plus de l’absence de preuves sur d’éventuelles fraudes ou problèmes durant l’élection et les décomptes des votes, il est également peu probable que ces problèmes puissent faire basculer les résultats en faveur du président sortant. En effet, l’écart de points entre les deux adversaires est conséquent, et même si Trump gagne les recours en justice qu’il a déposés devant divers tribunaux, il ne sortirait toujours pas vainqueur des élections. Par ailleurs, les derniers bulletins de vote ont pu être comptés en Arizona, en Géorgie et en Caroline du Nord, et Joe Biden est resté en tête dans ces trois États.

1
COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
de simple bon sens ! Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
de simple bon sens !
Invité
de simple bon sens !

Vous n’avez pas de preuve ! Curieuse « défense » …..quand on n’a pas commis un délit … on proclame son innocence … et JAMAIS on se défend par des phrases types : « vous n’avez pas de preuve » …. puisque n’ayant pas commis ce délit … je sais pertinemment qu’il n’y aucun… Lire la suite »