A cause de décrues exceptionnelles, cette église de l’époque coloniale a subitement jailli des eaux

Une église mexicaine immergée par la construction d’un barrage fait occasionnellement parler d’elle en sortant des flots. Grâce à quelques rares décrues, les visiteurs peuvent découvrir la sublime architecture de ce bâtiment du XVIe siècle. SooCurious vous présente cette singularité incroyable.

Dans les montagnes de l’État du Chiapas, au sud du Mexique, se trouve un réservoir d’eau atypique : le Nezahualcoyotl. Là, surgit de temps à autre une bâtisse d’une autre époque. Une église de l’ère coloniale, submergée par les flots lors de la construction d’un barrage, dans la seconde moitié du XXe siècle.

Eglise-submergée-4

Selon Carlos Navarante, un architecte qui travaille avec les autorités mexicaines sur un rapport relatif à l’église, le bâtiment dépendait du monastère voisin de Tecpatan, fondé en 1564. Sur la base de similitudes architecturales, M. Navarante estime qu’un seul constructeur aurait bâti les deux édifices. L’église, elle, aurait été fondée par le prêtre dominicain Bartolomé de Las Casas, arrivé dans la région au milieu du XVIe siècle. Mais entre 1773 et 1776, de grandes épidémies de peste amènent les habitants à déserter l’endroit avant qu’en 1966, un barrage soit édifié pour retenir l’eau acheminée par la rivière Grijalva. Le bâtiment est alors submergé par les flots et semble perdu à tout jamais.

En 2002, une sécheresse vient frapper la région mexicaine de Quechula et entraine une décrue du réservoir. L’eau est alors si basse que les visiteurs peuvent découvrir l’église engloutie depuis plusieurs décennies. Mais comme pour tous les phénomènes écologiques, la nature reprend rapidement ses droits et s’approprie de nouveau le lieu de culte mexicain. Il faut alors attendre 2015 et une nouvelle décrue pour que le bâtiment soit derechef visible. Les locaux et autres touristes s’empressent alors de profiter de la beauté de cet édifice fantôme.

Eglise-submergée-1

Eglise-submergée-2

Cet édifice est surprenant. Par son architecture de l’ère coloniale et sa beauté, mais aussi par ses apparitions inopinées. Au-delà de sa dimension religieuse, l’église est aussi une manière de rappeler que les constructions humaines se font souvent au détriment de lieux incroyables. Si le sujet vous intéresse, découvrez également 28 églises abandonnées à travers le monde sur lesquelles la nature a repris ses droits. Aimeriez-vous découvrir un tel lieu oublié ou préférez-vous l’architecture plus moderne ?


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux