— Aleksandr Markin / Shutterstock.com

Des chercheurs écossais ont officiellement répertorié 421 termes désignant la neige. L’université de Glasgow s’est en effet lancée dans un projet de compilation linguistique historique de l’écossais, et de nombreuses surprises comme celle-ci sont à découvrir.

La météo du pays au centre des débats 

Plus de 400 mots et formules évoquent donc cette poudre blanche. Des classiques, comme « snaw » (neige), mais également des expressions particulières comme « nseesl », signifiant le fait qu’il commence à pleuvoir ou à neiger. L’écossais va même jusqu’à avoir plusieurs désignations relatives à la taille du flocon en question : ainsi, un gros flocon est un « skelf ».

Une légère averse de neige se dit « flindrikin », et une neige fine « snaw-pouther ». Aujourd’hui, ces mots ne sont plus employés de manière aussi fréquente qu’il y a quelques générations. Mais selon une enseignante à l’université écossaise, Susan Rennie, cela prouve à quel point le climat « fait partie intégrante de la vie des gens en Écosse depuis des siècles ». 

Communiquer sur la météo était donc primordial pour les Écossais d’il y a quelques centaines d’années. Pourtant, malgré plus de 420 termes désignant la neige, les chercheurs demandent aux familles écossaises de leur fournir toute preuve possible d’une autre utilisation, qui serait alors inconnue. Photographies, lettres, archives, tout peut servir… Le lexique promet de s’agrandir.

Paysage neigeux écossais

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de