Au Danemark, les élèves vont à l’école en plein air et le résultat est sans appel !

L’école française est surchargée : entre les parents qui travaillent, le baby-boom des années 2000 et la baisse constante des moyens alloués aux enseignants, on compte chaque année un peu plus d’élèves dans les classes. Ce qui a un coût pour les enseignants, en termes d’attention, de discipline et in fine de niveau des élèves.

Pour résoudre au problème des salles de classes bondées, le Danemark a commencé il y a plusieurs décennies à expérimenter une autre méthode : l’école en plein air. La part de ces classes pas comme les autres atteint aujourd’hui 20 % dans le pays.

Les enfants sont à la fois encadrés et beaucoup plus libres que chez nous. Parents comme enseignants plébiscitent la méthode : les élèves sont plus autonomes, acquièrent le goût de l’effort. Or les études sont formelles : les élèves danois surclassent nos chères têtes blondes dans tous les classements internationaux ! Quant aux accident, le directeur de l’école en a connu un seul (un bras cassé) en 27 ans.

Le modèle s’impose aujourd’hui même dans les écoles des villes et s’exporte jusqu’en Allemagne et en Australie ! Il faut dire que nombreux sont les adultes à conserver un souvenir… pour le moins mitigé de ses longues journées assis en silence dans une salle vétuste et bondée…

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux