L’app DoNotPay veut protéger vos données en ligne et punir les entreprises qui les utilisent

Le piratage et le vol de données sur Internet sont devenus l’inquiétude des internautes soumis, chaque jour, à une multitude d’arnaques. Le service DoNotPay a décidé de protéger les utilisateurs sur Internet et d’attaquer en justice les entreprises qui volent leurs données. 

 

De l’aide juridique gratuite pour toute victime

DoNotPay, dont les services sont en vogue aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne, a été créé, à l’origine, pour aider les citoyens à contester leurs contraventions. Le service gratuit a alors permis l’annulation de plus de 160 000 PV.

Joshua Browder, étudiant britannique de 21 ans et créateur de ce service, a décidé d’étendre ce système à la protection des données en ligne. Si vos informations personnelles ont été volées, il vous suffit alors de vous rendre sur l’application DoNotPay et de cliquer sur un simple bouton pour donner l’alerte.

L’application utilise un robot qui vous pose une série de questions afin de classer votre affaire dans le domaine juridique adéquat. Ensuite, DoNotPay établit les documents spécifiques à imprimer et à envoyer au tribunal. Le service peut même créer un script que le plaignant pourra lire pour se défendre. L’objectif est d’apporter une aide gratuite et éviter des frais coûteux en engageant un avocat.

codage ©CC0 Creative Commons

DoNotPay contre les grandes entreprises

Le service s’est déjà attaqué à des entreprises de grande envergure. En 2018, Equifax, une société américaine d’évaluation de crédits, a subi une attaque qui a compromis les données de plus de 145 millions de personnes. Grâce à DoNotPay, plus de 25 000 plaintes ont été déposées et des victimes ont pu gagner jusqu’à 9 000 dollars (7 775 euros).

La protection des données est devenue une fonctionnalité très demandée dans l’application DoNotPay. L’affaire de Cambridge Analytica n’a fait qu’augmenter cette volonté d’instaurer cette fonction. Joshua Browder a d’ailleurs été victime du vol de la vente de ses informations personnelles. Le créateur a ainsi décidé de punir les entreprises pour leur incompétence et de protéger les citoyens.

DoNotPay est devenu un incontournable aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne. En 2016, Joshua Browder a indiqué que le service serait prochainement disponible en France. Bien que deux ans se soient écoulés depuis cette promesse, l’application reste attendue dans notre pays.

données en ligne ©CC0 Creative Commons

 


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux