— Pixel-Shot / Shutterstock.com

Auparavant, les homosexuels devaient s’abstenir une année entière pour être autorisés à faire don de leur sang. Mais suite à un arrêté publié jeudi 26 décembre 2019 au Journal officiel, ce délai sera réduit à 4 mois à partir du 2 avril.

Entre 1983 et 2016, les homosexuels ne pouvaient pas faire don de leur sang car les autorités de santé s’inquiétaient des risques de transmission du sida. En 2016, l’interdiction a été levée et un délai d’abstinence d’un an a été instauré pour qu’ils puissent faire un don de sang. Toutefois, cela a été très mal reçu par les associations LGBT, qui ont pointé du doigt une discrimination toujours perpétrée envers eux.

Annoncée par le ministère de la Santé en juillet, la réduction à 4 mois de ce délai d’abstinence a été publiée dans un arrêté du jeudi 26 décembre 2019 au Journal officiel. L’entrée en vigueur était envisagée le 1er février 2020 mais elle ne sera effective que le 2 avril pour pouvoir imprimer les questionnaires à remplir lors d’un don de sang. Pour le ministère de la Santé, cela représente un premier pas vers l’ajustement des conditions de don des homosexuels à celles des hétérosexuels d’ici 2022. Après cette politique de report, plusieurs précautions seront prises afin de réduire au maximum les risques de transmission du VIH aux receveurs.

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de