— olvius / Shutterstock.com

C’est une très bonne nouvelle et une nouvelle surtout très attendue. En effet, afin de lutter contre la précarité menstruelle, le gouvernement a annoncé qu’il distribuera gratuitement et dès le mois de septembre prochain des protections hygiéniques aux jeunes filles et aux femmes en difficulté.

Comme nous vous en parlions au mois de février dernier, le gouvernement avait annoncé la mise en place d’une “expérimentation dès 2020 de la gratuité des protections hygiéniques dans plusieurs lieux collectifs”, et ce, afin de lutter contre la précarité menstruelle. Le gouvernement vient désormais d’annoncer que cette expérimentation sera mise en place dès le mois de septembre prochain auprès des femmes qui rencontrent des difficultés pour se procurer les protections nécessaires. 

Environ 1,7 million de femmes sont encore privées de protections hygiéniques en 2020. Une situation alarmante qui a poussé Marlène Schiappa (secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations), Brune Poirson (secrétaire d’État auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire), Christelle Dubos (secrétaire d’État auprès du ministre des Solidarités et de la Santé) et Agnès Pannier-Runacher (secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances) à publier une tribune : “Il n’est pas acceptable que des femmes en situation de précarité arbitrent entre un paquet de pâtes et des protections, il n’est pas acceptable que des jeunes filles fassent mine d’avoir oublié des serviettes chez elles pour s’en procurer ailleurs.”

https://twitter.com/MarleneSchiappa/status/1265885276041330688?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1265885276041330688%7Ctwgr%5E&ref_url=https%3A%2F%2Fpositivr.fr%2Fen-septembre-les-protections-hygieniques-seront-distribuees-gratuitement-aux-femmes-en-difficulte%2F

Dans leur tribune, du nom de “Ensemble, brisons le tabou des règles !”, ces quatre femmes ont expliqué que “dès le mois de septembre, la mise à disposition de protections hygiéniques gratuites sera expérimentée auprès d’élèves du second degré et d’étudiantes, de femmes détenues, de femmes précaires et sans abri”. En outre, les protections hygiéniques seront soit distribuées en main propre aux femmes qui en ont besoin, soit mises “à disposition dans les épiceries sociales, accueils de jour, les foyers et les centres d’hébergement, les établissements d’incarcération, mais aussi les établissements du second degré et les universités”. Une belle initiative qui sera mise en place par l’État pour un budget d’un million d’euros.

Finalement, en plus de cette expérimentation, le gouvernement envisage de soutenir plusieurs organismes fortement engagés dans la lutte contre la précarité menstruelle, tels que l’association Règles élémentaires. Celle-ci bénéficiera d’ailleurs d’une aide d’un montant de 60 000 euros afin de pouvoir poursuivre ses actions auprès des femmes précaires et d’enfin briser le tabou des règles au sein de notre société. 

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de