A l’état sauvage, il ne reste que 5 espèces de rhinocéros différentes. L’une d’entre elles, le rhinocéros de Java, est l’une des plus menacées avec seulement 68 individus connus. Un chiffre plus qu’alarmant qui rappelle que si nous ne faisons rien, cet animal pourrait rapidement disparaître.

UN DÉCÈS RÉCEMMENT OBSERVÉ

La province d’Ujung Kulon est connue pour abriter la seule population connue de rhinocéros de Java. C’est dans cette province d’Indonésie qu’un jeune rhinocéros de Java a été retrouvé mort le 21 mars dernier.

L’animal en question est un mâle nommé Manggala dont il est difficile de déterminer l’âge. Il a été découvert dans une fosse de boue. D’après les premiers éléments de l’enquête, son décès est survenu 12 heures avant sa découverte par les gardiens.

DE QUOI CE JEUNE RHINOCÉROS EST-IL MORT ?

Si des échantillons d’os et de tissus ont été prélevés, il est encore trop tôt pour déterminer les causes du décès. Pour les vétérinaires et les conservateurs ayant pu voir le rhinocéros de Java, la thèse de la maladie infectieuse est écartée.

Néanmoins, des blessures ont été trouvées sur l’ensemble du corps du jeune mâle. Ces blessures (pour l’heure au nombre de sept) auraient été causées par un rhinocéros adulte. L’analyse est en cours et les résultats devraient être publiés dans les prochains jours.

Une illustration représentant Rhinoceros Sondaicus, le rhinocéros de Java
©Wikipedia / Zoological Society of London

LA POPULATION DE RHINOCÉROS DE JAVA TRÈS SURVEILLÉE

Au-delà de la mort du jeune mâle, les 68 spécimens restants sont très surveillés. Le gouvernement annonce ainsi les décès mais également les naissances observées. Actuellement, on compte 57 adultes et 11 jeunes dans le parc indonésien. Dans le communiqué officiel annonçant la mort de l’animal, le gouvernement indonésien rappelle que « la naissance et la mort de la faune sauvage font partie de la dynamique des populations dans la nature ».

Si l’espèce est en danger, les efforts entrepris pour surveiller au mieux la population de rhinocéros de Java sont importants. Mais les associations voudraient qu’un deuxième site pour les animaux voie le jour car la zone a été frappée par un tsunami en 2018.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de