© The Walt Disney Company France – Les Aristochats / Allociné

Disney+ a pris des décisions radicales concernant certains grands classiques du studio Walt Disney. Effectivement, certains films ont été littéralement supprimés du profil « enfant » car ils comportent des scènes jugées racistes, voire inappropriées.

Dumbo, Peter Pan, La Belle et le Clochard et Les Aristochats ne sont donc plus du tout accessibles aux enfants sur la plateforme de streaming. Il semblerait qu’Aladdin ait subi le même sort. En effet, ces films qui avaient fait polémique lors du lancement de Disney+ ont tout simplement été supprimés du catalogue du profil « enfant ». Cependant, ils restent accessibles sur le profil « adulte », bien qu’un message d’avertissement soit présent.

La raison de cette décision prise par Disney+ n’est autre que ces films présentent des stéréotypes racistes. Comme les deux Siamois dans La Belle et le Clochard. Le groupe de corbeaux qui chantent du blues et portent des vêtements abîmés, caricaturant des Afro-Américains, dans Dumbo. Ou encore le passage avec les Indiens dans Peter Pan. Par ailleurs, Disney n’a pas annoncé si cette décision serait momentanée ou définitive.

Toujours dans cette volonté de s’affranchir de ce passé jugé raciste, Disney va aussi changer son attraction Splash Mountain dans les parcs de Floride et de Californie. En effet, l’attraction est basée sur le film Mélodie du Sud sorti en 1946 et qui est jugé raciste depuis de nombreuses années. Les attractions seront refaites aux couleurs de La Princesse et la Grenouille.

6
COMMENTEZ

avatar
5 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
6 Auteurs du commentaire
christine DemougeotAméthysteFirstGuycolinLAUENEN49 Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
19guy51
Membre
19guy51

Jusqu’où ira le puritanisme ?

LAUENEN49
Membre
LAUENEN49

Plutôt que de m’énerver, je m’esclaffe à gorge déployée et je me remémore le mot de Michel Audiard: « les c…, ça ose tout, c’est d’ailleurs à ça qu’on les reconnaît »! Je vous assure, cela fait du bien; merci Disney!