Où que l’on se trouve, notre masse reste constante mais notre poids peut varier. A cause de deux forces qui agissent sur notre corps, il est possible de faire varier notre poids. Cependant, cela dépend de la position géographique et de l’altitude à laquelle on se trouve.

LES FORCES CENTRIFUGE ET CENTRIPÈTE EN CAUSE

Si notre poids peut varier, cela est dû à l’application de deux forces. Ces dernières peuvent s’expliquer en faisant tourner au-dessus de nos têtes un sac transparent rempli d’oranges. Si celui-ci tourne à la bonne vitesse, les oranges ne tombent pas et dessineront même un cercle.

Cependant, si la vitesse est trop lente ou trop rapide, les oranges seront projetées hors du sac. Cet exemple illustre l’application de deux forces : la force centrifuge (celle qui fait sortir ou non les oranges du sac) et la force centripète (celle qui détermine l’axe de rotation). Ces deux forces s’appliquent également sur notre corps et ont des conséquences insolites sur ce dernier.

LES PÔLES OU L’EQUATEUR POUR SE SENTIR PLUS LÉGER ?

Ces forces font que notre différence de poids varie énormément selon qu’on se trouve aux extrémités ou au centre de la Terre. Sur les pôles, les deux forces n’ont aucun effet car la vitesse de rotation de notre planète n’y est pas la plus forte. De plus, les pôles sont parmi les lieux les plus proches du centre de la Terre.

Ainsi, la gravité nous attire vers le bas et donc augmente notre poids d’environ 0,5 %. A contrario, l’équateur est quant à lui plus éloigné du centre de la Terre et la vitesse de rotation y est plus forte. Une personne pesant 90,7 kg aux pôles pèsera donc 90,2 kg.

Notre poids est plus élevé aux pôles qu’à l’équateur

PLUS HAUT = MOINS LOURD ?

Si l’attraction terrestre peut modifier notre poids, l’altitude a également les mêmes vertus. Plus une personne s’éloigne du centre de la Terre, plus elle se sent légère. Cela s’explique par le fait que la force gravitationnelle qui s’exerce sur nous est inverse à la distance qui nous éloigne du centre de notre planète.

Toutefois, les effets de cette force sont moins importants que ceux exercés aux pôles ou à l’équateur. En escaladant une montagne comme le Kilimandjaro, le poids diminue d’environ 0,2 %. Mais pour avoir une différence identique à celle ressentie à l’équateur, il faudrait gravir une montagne de près de 32 kilomètres.

Les hautes altitudes peuvent nous faire sentir plus léger

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de