5 adaptations de jeux vidéo en dessins animés dont on aurait pu se passer

une-dessin-animé

Parfois, les producteurs ont beaucoup d’argent et pas beaucoup d’imagination, en particulier en matière de dessins animés. En plus des habituels dessins animés pour vendre des jouets, type G.I Joe, on a également eu droit à un certain nombre de dessins animés basés sur les jeux vidéo, et beaucoup d’entre eux sont franchement dispensables. On vous à fait une petite compilation des pires dessins animés basés sur des jeux vidéo, pour que vous puissiez ne jamais tomber dessus. Enjoy !

Mortal Kombat : Les Gardiens du royaume

MK-Dessins-animés

Si vous êtes particulièrement malchanceux, vous avez peut-être aperçu cette série sur France 2 en 1999, même si elle ne dispose que de 13 épisodes. Si ce n’est pas le cas, vous vous demandez sans doute comment quiconque a pu avoir l’idée de développer un dessin animé pour enfants basé sur une série de jeux de combat ultra violents et gore. Eh bien, sachez que cette série a expurgé tout ce qui faisait le sel des jeux vidéo pour nous offrir une bande de joyeux combattants prêts à sauver la Terre de manière gentille, sans verser une petite goutte de sang. Oh, et bien sûr, l’animation est moche au possible pour couronner le tout.

 

Princesse Zelda

Zelda-dessin-animé

Eh oui, Link a aussi eu droit à une apparition à l’écran dans ce dessin animé en 13 épisodes datant de 1989. Et là encore, c’est pas fameux : si l’on met de côté les scénarios généralement débiles, où Ganon vole la Tri-Force presque à chaque épisode, cette série est une insulte à l’oeuvre originale. Exit la fidélité à l’univers d’origine, exit le silencieux, mais classe, Link, et bonjour adolescent en chaleur harcelant presque sexuellement Zelda. On n’aura jamais vu pareille tête à claques dans toute l’histoire des jeux. Clairement, une très mauvaise adaptation couplée d’un très mauvais dessin animé.

 

Super Mario Bros.

Mario-dessin-animé

De meilleure qualité que les dessins animés précédemment cités, cette adaptation de l’univers de Mario est horriblement kitch. Mario, Luigi et, de temps à autre, la princesse Peach, chercheront à contrer la terrible invasion des Koopas de Bowser. Chaque épisode de la première saison est en fait une réadaptation de contes populaires mise en scène par Mario et ses ennemis, pour ne pas perdre les jeunes spectateurs. Avec une bande-son très marquée par l’époque, aux sonorités hip-hop s’inspirant certainement du Prince de Bel-Air, et avec ses scènes jouées parfois par de vrais acteurs, cette série a très mal vieilli et passe très mal lorsque l’on n’a pas la nostalgie des années 1990. Ceci dit, les deux dernières saisons ont marqué une hausse de la qualité, même si Mario ne s’est pas débarrassé de cette sale habitude de toujours se référer à la nourriture italienne dans chaque dialogue.

 

Street Fighter II V

Street-fighter-dessin-animé

Dans ce dessin animé, libre adaptation de la célèbre licence de jeux de combat Street Fighter, Ken et Ryu, deux jeunes hommes originaires respectivement du Japon et de San Francisco, sont amis et s’ennuient. Aussi, ils vont écumer les bars pour mettre à l’épreuve leur art martial, mais une brutale rencontre avec Guile les incitera à parcourir le monde. On va donc les suivre d’épisode en épisode, en savourant des aventures trop souvent grotesques. On comprend que les créateurs ont dû meubler, mais les combats sont fades et franchement pas intéressants, et le scénario très moyen.

 

Les Aventures de Sonic

Sonic-dessin-animé

Enfin, on termine avec l’une des nombreuses adaptations du plus célèbre des hérissons bleus, Les Aventures de Sonic. Dans cette série, les épisodes n’ont que très peu, voire pas du tout de liens entre eux, et Sonic, accompagné du tout jeune Tail, passe son temps à repousser les attaques de Robotnik. Très naïf, très simple, c’est clairement à destination des plus jeunes. Ceci dit, la série sombre hélas trop facilement dans la débilité, malgré la légendaire leçon de morale à la fin de chaque épisode. On préférera les adaptations japonaises de Sonic, beaucoup plus intéressantes.

 

On l’a vu, il fut une période de notre histoire où les jeux vidéo populaires donnaient souvent lieu à une adaptation en dessin animé, et trop souvent, le résultat est assez pitoyable. On a halluciné devant les adaptations de Mortal Kombat et Street Fighter… mais on se consolera en se disant que les adaptations lives sont bien souvent mauvaises aussi, comme vous le prouve notre article sur les adaptations de Mortal Kombat. Et vous, pensez-vous qu’il soit possible de produire un bon dessin animé à partir d’un jeu vidéo, ou que les deux médias sont incompatibles ?


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux