Chaque Français détruit 352 m² de forêt chaque année

Envol Vert et la WWF viennent de dévoiler « l’empreinte forêt » des français et leur constat est absolument édifiant. Selon leur enquête, nos habitudes de consommation entrainent chaque année la destruction de millions d’hectares de forêt dans le monde. Explications.

 

L’équivalent de la superficie de la Bretagne

Chaque année, nous contribuons à la destruction de plus de 2,4 millions d’hectares de forêt, ce qui représente presque la superficie de la Bretagne. Afin de sensibiliser le consommateur français, qui n’a pas toujours conscience de l’impact environnemental que sa consommation représente, la WWF s’est associée à l’association Envol Vert afin de mettre en avant « l’empreinte forêt », indice créé en 2015 qui mesure de façon concrète l’incidence de notre consommation sur la déforestation.

Si le papier d’huile de palme et de bois figure en bonne place sur la liste dressée, ils sont cependant loin d’être les seuls responsables. En effet, notre importante consommation de soja, de cuir, de café ou de viande contribue également largement à cette « déforestation importée ». Comme l’ont expliqué les deux ONG dans un communiqué : « L’empreinte forêt moyenne des Français équivaut à 352 m², une surface qui permet couvrir leurs besoins en poulet, agrocarburant, cuir ou encore chocolat ».

 

Le soja et l’huile de palme largement mis en cause

Contrairement aux idées reçues, la déforestation est loin d’être majoritairement causée par la production de papier et de bois, qui ne représente en réalité que 11 % de l’empreinte forêt totale des Français. Parmi les causes ayant la plus forte incidence sur ce triste phénomène, on retrouve notamment la production de soja et d’huile de palme, sans oublier l’élevage, qui représente à lui seul 70 % de la déforestation en Afrique du Sud.

Afin de calculer rapidement votre propre « empreinte forêt », il vous suffit de vous rendre sur ce site et de répondre aux 17 questions qui vous seront posées. Il est urgent et indispensable de réduire l’impact environnemental de nos habitudes de consommation, et plusieurs solutions simples sont proposées par les deux ONG, comme diviser par deux notre consommation d’œufs et de produits laitiers, privilégier les produits responsables et locaux et limiter au maximum le gaspillage.


Celui qui ne connaît pas l’histoire est condamné à la revivre

— Karl Marx