Temple Inde
Image d’illustration — R.M. Nunes / Shutterstock.com

Une importante campagne d’exploration archéologique au cœur d’une réserve de tigres indienne a récemment conduit à la découverte de dizaines d’anciennes constructions religieuses.

Une campagne archéologique fructueuse

L’Archaeological Survey of India (ASI) a dévoilé les clichés pris au cours de l’expédition sur les réseaux sociaux, montrant les restes de structures bouddhistes comportant diverses inscriptions murales. Ces découvertes ont été réalisées suite à l’obtention d’une autorisation spéciale du district forestier pour explorer la réserve de Bandhavgarh, située à environ 500 kilomètres de Bhopal, capitale du plus grand État du centre de l’Inde.

« Pour la première fois depuis 1938, des archéologues ont pu explorer cette réserve de tigres, couvrant près de 170 kilomètres carrés de terrain en quelques mois », a déclaré l’agence indienne dans un communiqué. « Au cours de cette campagne, 26 temples, 26 grottes, 2 monastères, 2 stupas votifs, 24 inscriptions, 46 sculptures, d’autres vestiges épars et 19 structures aquatiques ont été documentés. »

Selon les archéologues, ces structures ont été bâties entre le IIe siècle et le Ve siècle, sous les règnes des rois Shri Bhimsena, Maharaja Pothasiri, Maharaja Bhattadeva, impliquant qu’elles ont au moins 1 500 ans. En comparaison, on estime que Stonehenge a été bâti il y a 5 000 ans et les pyramides de Gizeh érigées environ 500 ans plus tard.

Liens commerciaux et harmonie religieuse

L’équipe a été surprise de découvrir que plusieurs inscriptions murales (écrites en brahmi et en nagari) mentionnaient des cités anciennes comme Mathura et Kaushambi, aujourd’hui situées dans d’autres États indiens. « Bien qu’il ne s’agisse que de conjectures, ces villes distantes de Bandhavgarh suggèrent qu’il existait des liens commerciaux étroits entre ces différentes régions », indique le communiqué.

Des pièces de monnaie datant de l’ère moghole et de la dynastie Sharqi du sultanat de Jaunpur ont également été mises au jour lors de l’exploration des ruines.

« Pour moi, la découverte la plus surprenante est celle de vestiges de structures bouddhistes dans une région où régnait une dynastie hindoue », souligne l’archéologue Sunil Kumar Bajpai, qui a mené l’expédition. « Nous ignorons encore qui les a bâties, mais cela suggère une certaine harmonie religieuse. »

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments